Publicité

NBA – Jamal Murray chambre Lonzo Ball et met Julius Randle hors de lui !

DENVER, CO – JANUARY 24: Jamal Murray #27 of the Denver Nuggets brings the ball down court against the Utah Jazz at the Pepsi Center on January 24, 2017 in Denver, Colorado. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that , by downloading and or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. (Photo by Matthew Stockman/Getty Images)

Cette nuit, Denver Nuggets et Los Angeles Lakers s’affrontaient, et quelques tensions ont marqué la rencontre.

Depuis sa draft, Lonzo Ball fait l’objet de beaucoup d’attention. La hype qui l’entoure a rendu le public très exigeant à son égard et pousse aussi certains joueurs à tester le mental du jeune meneur. À l’image de Pat Beverley en début de saison, Jamal Murray ne s’est pas privé de trash-talker son adversaire du soir. Dans le 3ème quart, après une action qui l’a vu marqué sur Ball, l’arrière s’est approché de lui en lui envoyant quelques piques verbales, auxquelles il n’a pas répondu. On ne sait pas s’il y a un antécédent entre les deux, mais Murray semblait avoir un compte à régler avec le rookie puisqu’il a décidé d’en rajouter une couche en fin de match. Alors que la rencontre est pliée, Jamal Murray n’a plus qu’à faire tourner le chrono, mais il décide de dribbler autour de Lonzo Ball…

Un geste pas du tout au goût des Lakers, en particulier Julius Randle. Si Lonzo Ball reste une nouvelle fois de marbre face à la provocation de son adversaire, ce n’est pas le cas de son coéquipier qui s’en va faire faute durement sur Murray pour exprimer son mécontentement. Un chambrage pas vraiment nécessaire, surtout quand on sait que Jamal Murray a été l’homme du match avec ses 28 points et qu’il n’avait sûrement pas besoin de ça. Il a d’ailleurs exprimé quelques regrets sur son geste, après le match :

Je suis peut-être allé trop loin. C’était mal joué de ma part. L’énergie était géniale et on a fait un super match. Comme j’ai dit, je suis peut-être allé trop loin, mais l’énergie était là et j’avais l’impression qu’on pouvait faire ce qu’on voulait. Il faut qu’on ait quelques rivalités.

Le joueur passe par le mea culpa. Attaqué de tous les côtés, il a même dû réagir sur Twitter :

https://twitter.com/BeMore27/status/937195081832026112

Première fois que je reçois autant de haine lol, c’est juste du basket.

 

Si Murray s’est excusé par rapport à son geste, la réaction ou plutôt « non-réaction » de Ball peut de nouveau susciter l’incompréhension. On se souvient de lui s’éloignant d’un début de bagarre contre Phoenix plutôt que de défendre ses coéquipiers. Déjà très ciblé à cause de son père, le meneur des Lakers semble vouloir rester au maximum en dehors des embrouilles, mais son attitude trop passive face à différentes situations peut soulever certaines interrogations. Attention à ce que son extrême retenue ne finisse pas par être prise pour de la faiblesse.

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA