Publicité

Eurocup – J10 : Dans un match hors norme, l’Asvel sort vainqueur de son duel contre Gran Canaria

 3 prolongations, des records et des statistiques qui rentrent dans l’histoire de la compétition… Ce match entre Gran Canaria et l’Asvel restera gravé dans les mémoires !

Gran Canaria avait encore 14 points d’avance à 10 minutes de la fin du match (75-61). Un 12-26 plus tard et l’Asvel envoie le match en prolongation (87-87)… ainsi que dans une autre dimension. Car la suite tient du surnaturel, du mystique, de l’incroyable et de la magie.

Les deux équipes n’ont jamais voulu lâcher prise. C’est au bout de 3 prolongations que l’Asvel a fini par remporter ce match. 13 tirs à 3 points marqués durant les 15 minutes supplémentaires, 42 points inscrits (contre 41 pour l’adversaire) et un John Roberson en fusion complète, digne d’un Sangoku en Super Saiyan. A chaque tir d’un Dennis Seeley (20 points), d’un Gal Mekel (17 points) ou d’un Marcus Eriksson (18 points), le micro-meneur de l’Asvel a su trouver une solution. Pour lui, ou pour un joueur ouvert comme David Lighty (21 points), Charles Kahudi (16 points) ou Darryl Watkins (18 points) sur pick-and-roll.

John Roberson termine la rencontre avec 42 points (4ème meilleur total de l’histoire de la compétition), à 11/16 à 3 points (record de la compétition), 4 rebonds, 8 passes, 1 interception pour 44 d’évaluation.

Collectivement, avec 129 points, l’Asvel se place à la seconde place dans l’histoire de l’Eurocup. Avec 20 tirs à 3 points (sur 39 tentatives, soit 51.3% !), ils égalisent la marque de l’Unics Kazan en 2009.

Avec cette victoire, l’Asvel fini en tête du classement du groupe D et jouera contre le CSP Limoges, Reggio Emilia et l’Unics Kazan au Top 16 !

 

 

En direct : toute l'actu NBA