NBA – L’arbitrage de Knicks-Grizzlies encore au coeur des polémiques

Justin Ford/USA TODAY Sports

Dans une fin de match encore très tendue entre Knicks et Grizzlies, l’arbitrage va une nouvelle fois faire parler de lui après plusieurs décisions douteuses.

Incapables de battre une équipe amoindrie de Memphis, les Knicks passent encore à côté d’une victoire largement prenable pour les hommes de Jeff Hornacek. Tyreke Evans a comme souvent fait le boulot pour permettre à son équipe de venir remporter ce match. C’est d’ailleurs lui qui a tué le match avec un lancer-franc pour prendre quatre points d’avance sur les Knicks à 18 secondes de la fin. Oui mais voilà, ce lancer-franc risque encore de faire jaser. On vous explique la situation.

Les Knicks sont menés de 3 points à 25 secondes de la fin quand Jarrett Jack s’empare du rebond. Les arbitres décident alors de siffler une faute (très) discutable de Kristaps Porzingis. Sur l’action suivante, Tyreke Evans perd la balle et s’ensuit alors un cafouillage, un jump-ball est sifflé puisque Evans n’aura pas eu le temps de prendre un temps-mort.

L’entre-deux se passe entre Tyreke Evans et Tim Hardaway Jr., cependant le joueur des Grizzlies dépasse la ligne (violation) et Hardaway décide volontairement de s’arrêter. Les arbitres décident de ne pas rendre le ballon aux Knicks mais bien de siffler un nouvel entre-deux malgré la violation de Tyreke Evans, nouvelle décision douteuse.

Pendant ce temps, Courtney Lee et Dillon Brooks se chauffent gentiment à côté, ce dernier se permettant même un mini-flop. Les arbitres calment les esprits et décident quelques secondes plus tard de siffler une technique pour Lee, et seulement le joueur des Knicks.

« Après le coup de sifflet, je suis allé me replacer. Le rookie (Brooks) est venu attraper mon bras. Je lui ai dit de me lâcher. Il a dit quelques mots et je lui ai répondu « pas avec moi rookie, tu t’en prends au mauvais ». Il a dit d’autres trucs genre « qui es-tu ? » J’ai dit « tu sais qui je suis », puis j’ai eu une technique. » Courtney Lee

Nouvelle décision douteuse en fin de match et en l’espace de quelques secondes. Comme d’habitude, les arbitres se sont justifiés après le match pour éclaircir cette action.

Lorsque nous faisions l’entre-deux, Courtney Lee est venu pousser le gamin nommé Dillon Brooks de Memphis. Après ça, j’ai décidé d’avertir les deux joueurs d’arrêter et de me laisser lancer le ballon. Après cela, Lee a utilisé ce que je considère comme étant un langage inapproprié au joueur, donc j’ai sifflé une faute technique.

Voilà donc l’explication officielle. Le manque de tact de l’arbitre pourra une nouvelle fois être remis en question, puisque le coup de sifflet se base sur de simples mots. Dans les derniers instants d’un match avec seulement trois points d’écart, le coup de sifflet peut prêter à débattre une nouvelle fois. De plus, seul le joueur des Knicks a, au final, été sanctionné, permettant ainsi à Evans de tuer le match avec le lancer franc. Incompréhensible pour Lee.

Si tu vas mettre une technique quand les deux joueurs parlent entre eux et non à toi, alors tu dois donner une double technique dans cette situation. Si nous parlons tous les deux, cela n’a rien à voir avec toi. Pas de mauvaises paroles, rien de méchant au final. Je ne sais pas ce qui se passe. C’est différent maintenant. J’apprécie vraiment des gars retraités comme Joey Crawford, Dick Bavetta, vous devez apprécier ces gars.

Ce match a d’ailleurs un point commun avec le dernier Bucks-Thunder (la sortie de Giannis Antetokounmpo) et le Warriors-Cavaliers de Noël. En effet, c’est Derrick Stafford qui était aux manettes. Voilà qui devrait faire parler.

Memphis Grizzlies NBA 24/24

Toute l'actu NBA