Publicité

NBA – Statistiques : Qui sont les joueurs les plus clutchs cette saison ?

Cleveland Cavaliers’ LeBron James, left, looks for help as Minnesota Timberwolves’ Andrew Wiggins defends in the first half of an NBA basketball game Monday, Jan. 8, 2018, in Minneapolis. (AP Photo/Jim Mone)

C’est le rêve de tout joueur de basket, pro comme amateur. Lancer un run dans les dernières minutes, prendre feu dans le money time ou encore inscrire le tir de la gagne. C’est le passage obligé pour devenir une superstar. Qui sont les joueurs les plus décisifs dans le « clutch time » cette saison ? Voici les réponses.

Tout d’abord, commençons par définir ce qu’est exactement le « clutch time » . Il s’agit des 5 dernières minutes d’un match (éventuelles prolongations incluses) lorsque que l’écart entre les deux équipes est de 5 points ou moins. Inscrire une série de paniers en fin de match lorsque votre équipe mène de 10 points, par exemple, n’est donc pas considéré comme être « clutch » par les statisticiens de la NBA. Maintenant que nous avons pris compte de cela, intéressons nous aux divers stats qui peuvent faire d’un joueur un vrai clutch player.

Souvent critiqué dans la première moitié de sa carrière pour ne pas prendre les plus grosses responsabilités dans les fins de matchs serrées, cela fait bien longtemps que LeBron James a fait changer la donne. Cette saison encore, il est le joueur qui inscrit le plus de points dans le clutch time, devant… Kyrie Irving. Ce n’est plus un secret pour personne, Uncle Drew en a dans le pantalon ! À l’image de son dernier match face aux Warriors, où il a encore été l’auteur de quelques paniers bien sentis dans les dernières minutes, malgré la défaite des siens.

Top 5 des joueurs qui inscrivent le plus de points dans le clutch time

  1. LeBron James (Cavs) – 120 points
  2. Kyrie Irving (Celtics) – 109 points
  3. Jimmy Butler (Wolves) – 97 points
  4. DeMar Derozan (Raptors) – 96 points
  5. DeMarcus Cousins (Pelicans) – 94 points

Zoomons ensuite sur les joueurs possédant le meilleur pourcentage aux shoots dans cette situation de pression. Situons nous à un minimum de 20 shoots tentés afin d’avoir un classement assez représentatif. Ce domaine s’avère être le royaume des ailiers qui occupent les 5 premières places. En tête, deux rookies. Jayson Tatum et Ben Simmons. Ce qui prouve que malgré la jeunesse, ces deux cracks possèdent déjà un gros mental pour finir les matchs. Une mention pour Chris Paul et son superbe 63,2% de réussite, mais juste sous la barre des 20 tentatives (12/19).

Top 5 des joueurs avec le meilleur pourcentage dans le clutch time (minimum 20 tentatives)

  1. Jayson Tatum (Celtics) –  70.4% (19/27)
  2. Ben Simmons (76ers) –  68.0% (17/25)
  3. Kevin Durant (Warriors) – 61.3% (19/31)
  4. Giannis Antetokounmpo (Bucks) – 61.% (22/36)
  5. Anthony Davis (Pelicans) – 60.0% (27/45)

Le King domine dans une autre catégorie, celle-ci plus surprenante. Celle du plus de 3 points inscrits. Non sans une adresse douteuse cela dit (10/34). Il devance un autre rookie, Lauri Markkanen (10/32), ainsi que DeMarre Carroll (9/16), Kyrie Irving (9/30) et le trio Robert Covington (8/20), Kristaps Porzingis (8/20) et Victor Oladipo (8/22). Mais le critère qui nous intéresse vraiment est l’efficacité. Pour cela, dressons un classement des joueurs avec le meilleur pourcentage longue distance sous la pression. Prenons cette fois-ci un minimum de 15 tentatives, étant donné que le 3 points est moins fréquent que le 2 points.

Top 5 des joueurs avec le meilleur pourcentage à 3 points dans le clutch time (minimum 15 tentatives)

  1. DeMarre Carroll (Nets) – 56.3% (9/16)
  2. Dario Saric (76ers) – 46.7% (7/15)
  3. Robert Covington (76ers) – 40% (8/20)
  4. Kristaps Porzingis (Knicks) – 40% (8/20)
  5. Avery Bradley (Pistons) – 40% (6/15)

On peut constater que, dans divers catégories, les Sixers possèdent pas mal de joueurs adroits dans les dernières minutes d’un match serré. La fameuse « adresse européenne », tant prisée par les américains, est bien représentée avec la présence de Saric et Porzingis dans le Top 5.

Devenons maintenant encore plus précis, en ciblant seulement la dernière minute d’un match. Quels sont les joueurs les plus prolifiques lorsqu’il n’y a plus le droit à l’erreur ?

Top 5 des joueurs qui inscrivent le plus de paniers dans la dernière minute d’un match

  1. Russell Westbrook (Thunder) – 12
  2. LeBron James (Cavs) – 11
  3. C.J. McCollum (Blazers) – 11
  4. Spencer Dinwiddie (Nets) – 10
  5. Harrison Barnes (Mavs) – 10

C’est sans surprise que l’on retrouve les deux mastodontes que sont Westbrook et LeBron. Mais lorsqu’on se concentre sur le pourcentage de réussite, le classement change considérablement. Les deux superstars disparaissent et on retrouve Jimmy Butler et Kristaps Porzingis une nouvelle fois, alors que le duo infernal des Blazers est associé, Damian Lillard faisant logiquement son apparition.

Top 5 des joueurs avec le meilleur pourcentage dans la dernière minute d’un match (minimum 15 tentatives)

  1. Harrison Barnes (Mavs) – 66.7% (10/15)
  2. C.J. McCollum (Blazers) – 47.8% (11/23)
  3. Jimmy Butler (Wolves) – 47.4% (9/19)
  4. Damian Lillard (Blazers) – 46.7% (7/15)
  5. Kristaps Porzingis (Knicks) – 41.2% (7/17)

Enfin, finissons par les lancers-francs. Qui n’a jamais paniqué en regardant son équipe favorite s’avancer sur la ligne, alors que le chrono n’affiche plus que quelques secondes à jouer. Si ces séquences sont durs à vivre émotionnellement pour tous les fans, elles le sont évidemment pour les joueurs. Et lorsqu’il s’agit de ne pas trembler sur la ligne dans les dernières minutes d’une rencontre, c’est un joueur des Bucks qui fait mieux que tout le monde. Et pas forcément celui auquel on pense.

Top 5 des joueurs avec le meilleur pourcentage aux lancers dans le clutch time (minimum 25 tentatives)

  1. Khris Middleton (Bucks) – 93.1% (27/29)
  2. Damian Lillard (Blazers) – 92.6% (25/27)
  3. Kemba Walker (Hornets) – 88.0% (22/25)
  4. Jimmy Butler (Wolves) – 86.0% (37/43)
  5. Paul George (Thunder)/Reggie Jackson (Pistons) – 84.0% (21/25)

 

Ces nombreuses statistiques avancées permettent d’analyser plus précisément quels joueurs ont le plus d’impact dans le money time. Le site NBAMiner étant un superbe outil parmi d’autres pour se les procurer. Évidemment, les joueurs des équipes disputant régulièrement des matchs serrées ont davantage l’occasion de se mettre en lumière dans ce genre de situation. Des équipes comme les Warriors ou les Rockets sont forcément moins représentées, du fait qu’elles disputent moins de clutch time que la moyenne, pliant souvent leurs matchs bien avant.

Allez, pour le plaisir, les stats de quelques uns de nos français.

Tony Parker est aux abonnés absents avec pas le moindre shoot tenté dans le clutch time cette saison. Rudy Gobert et Nico Batum sont globalement les plus impactant, alors que Frank Ntilikina a déjà pas mal de ticket shoots pour sa première saison.

Feed NBA 24/24