Charles Barkley n’est jamais le dernier à révéler des anecdotes croustillantes ayant eu lieu durant son parcours de joueur. Alors qu’il était l’invité de la célèbre émission de Jimmy Kimmel, le plus célèbre des consultants NBA s’est encore laissé aller à d’étranges confidences.

Durant sa carrière, Charles Barkley fut tout autant un personnage spécial qu’un joueur exceptionnel. Roi du trash-talking, des phrases chocs et des frasques en tout genre, « Chuck » était totalement à part. Et ce n’est pas cette nouvelle anecdote sur sa carrière qui risque de changer sa réputation. Alors qu’il jouait aux Sixers, il reçut un appel de son agent pour une annonce qui était en passe de donner un tout autre sens à sa carrière :

J’ai reçu un appel de mon agent un matin, et il m’a dit « Je pense qu’on a un accord, tu vas au Lakers ». J’étais tellement excité, du coup moi et deux de mes potes on est sorti pour fêter ça. On a commencer à se saouler en plein milieu de la journée. Mon agent m’a rappelé genre trois heures plus tard. Il m’a dit « Les Sixers se sont retirés ». On avait un match ce soir-là. Je ne me souviens de rien de ce match. Déjà, j’étais tellement énervé, mais j’étais bourré aussi. Je n’ai pas la moindre idée de ce qui s’est passé lors de ce match.

Malheureusement, Charles Barkley ne se souvient plus de quel match il s’agissait. Il aurait été intéressant de voir la feuille de match de cette fameuse rencontre. L’ancien joueur des Sixers n’a pour seul souvenir le fait que tout cela s’est passé à la fin des années 80, ce qui ne nous aide pas vraiment. Peut-être s’agissait-il de la saison 1987-88, lors de laquelle les Sixers était en difficulté et ont raté les playoffs. On peut éventuellement imaginer qu’ils avaient tenter de changer la face de l’équipe en échangeant un joueur majeur. Mais ce ne sont que des suppositions. En tous cas, c’est à contre-coeur que le Hall Of Famer est resté à Philadelphie après cet épisode.

Je ne me rappelle pas de beaucoup de mes matchs, mais ce jour-là, nous étions tellement excités par le fait que je quittais Philadelphie. Et j’étais dévasté, je ne vais pas mentir. On s’envoyait des shots et tout.

Après quelques verres cul-sec, Barkley a donc dû se résoudre à jouer le soir-même, alors qu’il était totalement saoul. Une situation hors du commun et complètement inimaginable aujourd’hui. Et lorsque Jimmy Kimmel lui demande si c’est la seule fois qu’il a joué en état d’ébriété, la réponse de Sir Charles est tout ce qu’il y a de plus concise :

Non.

Cette anecdote nous permet aussi d’imaginer Barkley aux Lakers à la fin des années 80. Ce qui signifie qu’il aurait peut-être pu jouer aux côtés de Magic Johnson, James Worthy, voire même un Kareem Abdul-Jabbar en fin de carrière. Flippant.

L’anecdote commence à la 3ème minute dans la vidéo