Le début du mois de juillet 2016 sera à jamais associé à l’une des décisions personnelles les plus stratégiques – et les plus contestées – d’un joueur NBA. Toujours en recherche de nouveaux challenges, KD s’est livré pour Yahoo Sports sur sa mise en retrait volontaire, qui ne l’empêche pas d’inspirer la crainte chez les fans adverses.

Assoiffé de bagues, le MVP 2014 et quadruple meilleur marqueur de la ligue s’engage avec les Golden State Warriors, fraichement battus par Cleveland en finale. Sa signature à Golden State va de paire avec une moindre exposition individuelle, puisqu’il évolue désormais aux côtés des omniprésents Splash Brothers. Ce choix de carrière l’a entraîné à la 9e place des votes pour le MVP de la saison 2016-17, ce qui ne le dérange pas du tout.

« Les Awards ne signifient rien. Pour moi, vous pouvez être un joueur de calibre-MVP et ne pas être élu MVP, » dit Kevin Durant. « Je sais bien à quel point je suis bon. Tout le monde dans cette ligue sait à quel point je suis bon. »

En effet, l’ailier s’est vite adapté et a pu faire preuve de son talent dès la première saison : une bague et un titre de MVP des Finales. Si on ne se posait plus de questions sur son apport individuel lorsqu’il était à OKC, Durant a également prouvé qu’il avait la stature mentale digne d’une légende du basket. La saison en cours témoigne de son influence grandissante sur le jeu des Warriors. Avec ses 26 points de moyenne, KD sent que chaque spectateur adverse tremble lorsqu’il prend un tir. 

« Tous les fans savent, peu importe s’ils tentent de me détester ou de nier ma force. Quand je rentre sur le terrain, ils me craignent. Quand j’ai un tir ouvert, ils me craignent. J’entends la foule avant de tirer. Ils respectent tous [mon talent]. assure l’ailier des Warriors.

Toujours convaincu de ses capacités, il savait que sa signature à Golden State ferait jaser les amateurs de basket. Afin de faire taire les détracteurs KD a tenu à réaffirmer sa logique de carrière.

« Évidemment, les gens – qui aiment la compétition ou même le suspense dans un match de basket – n’ont pas aimé le move que j’ai fait [en rejoignant Golden State]. » constate Durant pour Yahoo Sports. « Mais je suis fait pour les expériences. Alors allons de l’avant… »

Alors qu’il joue seulement en NBA pour la 11e saison, le rookie of the year 2008 en est déjà à plus de 20500 points inscrits. Il est ainsi le 40e meilleur scoreur de l’histoire de la NBA, et le 6e parmi ceux en activité. A ce rythme-là, on risque de le retrouver dans le top 10 all-time, voire plus si les blessures l’épargnent complètement…