NBA – Quels joueurs actuels ont connu le plus de franchises en carrière ?

Jamal Crawford sous le maillot des Clippers

Jim Jackson, Tony Massenburg, Chucky Brown, Joe Smith… Ces noms ne vous disent peut-être rien, mais ces quatre joueurs à la retraite détiennent le record du nombre de franchises NBA différentes, ayant joué pour 12 équipes en tout et pour tout. Mais aujourd’hui, quels sont les recordmans du genre parmi les joueurs en activité dans la ligue ? Qui sont les Mike James et les Nate Robinson de 2018 ? La réponse ci-dessous.

Le recordman

Si certains joueurs réussissent l’exploit de jouer l’ensemble de leur carrière dans la même équipe, d’autres n’ont pas cette chance. Baladés d’un coin à un autre de l’Amérique, ces journeymen ont rarement l’occasion de s’installer sur la durée avec une équipe. Parmi les joueurs en activité, un joueur se détache des autres. Ce joueur, c’est Ish Smith. Avec un total de 10 équipes, l’actuel meneur des Pistons a joué dans un tiers des équipes NBA. Non-drafté, il est arrivé dans la ligue par la petite porte et a dû vagabonder pour se faire une place. C’est simple, alors qu’il dispute sa huitième saison NBA, il a changé d’équipe lors de cinq d’entre elles. Coupé 6 fois, tradé à 5 reprises… Des faits incroyable lorsqu’on sait qu’il n’a que 29 ans. Mais son très bon passage à Philadelphie la saison passée lui a servi, puisqu’il lui a permis de signer un contrat sur plusieurs saisons pour la première fois de sa carrière. Les Pistons lui ont accordé la confiance qu’aucune autre équipe ne lui avait offerte par le passé. Et il leur rend plutôt bien avec 10.7pts et 4.5 passes de moyennes, et un intérim de qualité durant l’absence de Reggie Jackson.

Oakland, point de passage des journeymen

Derrière les 10 voyages de Ish Smith, on retrouve trois joueurs avec 9 équipes au compteur. Shaun Livingston, Marco Belinelli et Anthony Tolliver. Sans blessure, l’actuel back-up de Stephen Curry aurait pu se vanter d’un parcours plus stable au vu de son talent. Mais sa santé fragile de début de carrière l’a mené à de nombreux passages insignifiants dans diverses franchises. Qui parmi vous se souvient réellement de Livingston à Miami ou à Washington ? On vous rassure, nous non plus.

Le point commun entre les trois joueurs cités ci-dessus ? Ils ont tous évolué aux Golden State Warriors. Tout comme Jarrett Jack et Richard Jefferson, huit équipes chacun à leur actif. L’ailier a joué les sept premières années de sa carrière avec les New Jersey Nets, avant de rejoindre les Milwaukee Bucks. À partir de ce moment, il n’est plus jamais resté plus longtemps que deux saisons complètes dans une franchise, passant par sept villes en 10 saisons. Le compteur de Jefferson devrait s’arrêter là, la retraite semblant presque inévitable à la fin de son contrat avec les Nuggets. Même s’il ne semble pas fermé à jouer une année supplémentaire. Au rang des joueurs avec 8 années d’expérience au compteur, on peut ajouter D.J Augustin, Ramon Sessions et Gerald Green. Ce dernier renaît après avoir récemment trouvé une nouvelle mission du côté de Houston. Mais il avait déjà atteint cette barre des huit franchises avant d’y atterrir, puisqu’il était déjà passé par sa ville natale du Texas en 2008, pour un seul petit match. Avec également deux passages à Boston, il a donc connu 8 équipes mais 10 passages distincts. Même chose pour Ramon Sessions et ses doubles passages à Washington, Milwaukee et Charlotte, où il a connu l’identité Bobcats puis Hornets deux ans plus tard, à chaque fois en tant que back-up de Kemba Walker.

Les vétérans rendent service

Comme Richard Jefferson, plusieurs vétérans ont vu leur nombre de franchises augmenter en fin de carrière. À partir d’un certain âge, on signe des contrats courte durée, soit pour aller chercher des titres avec des effectifs compétitifs, soit pour apporter son expérience à des jeunes rosters. C’est le cas de Vince Carter. Deux franchises lors de ses 11 premières saisons pour Vinsanity, avant d’apporter ses talents successivement à Orlando, Phoenix, Dallas, Memphis et Sacramento. Sept expériences, tout comme Jamal Crawford, dont les passages marquants aux Clippers, Bulls et Knicks ont été entrecoupés par des missions plus courtes chez les Warriors, les Blazers et les Hawks. Avant d’arriver à Minnesota cet été. New York et Atlanta, des points de chute que Jose Calderon a également connu. Le meilleur passeur de l’histoire des Raptors a d’abord écrit son histoire dans le Canada, avant de signer quelques passages moins glorieux comme chez les Lakers ou encore les Mavs.

Les 20 joueurs en activité avec le plus de franchises au compteur

  1. Ish Smith – 10 (HOU, MEM, GS, ORL, MIL, PHO, OKC, PHI x2, NO, DET)
  2. Marco Belinelli – 9 (GS, TOR, NO, CHI, SAS, SAC, CHA, ATL, PHI)
  3. Shaun Livingston – 9 (LAC, MIA, OKC, WAS x2, CHA, MIL, CLE, BRO, GS)
  4. Anthony Tolliver – 9 (SAS, POR, GS, MIN, ATL, CHA, PHO, DET x2, SAC)
  5. D.J. Augustin – 8 (CHA, IND, TOR, CHI, DET, OKC, DEN, ORL)
  6. Gerald Green – 8 (BOS x2, MIN, HOU x2, DAL, NJ, IND, PHO, MIA)
  7. Jarrett Jack – 8 (POR, IND, TOR, NO x2, GS, CLE, BRO, NY)
  8. Richard Jefferson – 8 (NJ, MIL, SAS, GS, UTA, DAL, CLE, DEN)
  9. Ramon Sessions – 8 (MIL x2, MIN, CLE, LAL, CHA x2, SAC, WAS x2, NY)
  10. Jerryd Bayless – 7 (POR, NO, TOR, MEM, BOS, MIL, PHI)
  11. Aaron Brooks – 7 (HOU x2, PHO, SAC, DEN, CHI, IND, MIN)
  12. Jose Calderon – 7 (TOR, DET, DAL, NY, LAL, ATL, CLE)
  13. DeMarre Carroll – 7 (MEM, HOU, DEN, UTA, ATL, TOR, BRO)
  14. Vince Carter – 7 (TOR, NJ, ORL, PHO, DAL, MEM, SAC)
  15. Jamal Crawford – 7 (CHI, NY, GS, ATL, POR, LAC, MIN)
  16. Wayne Ellington – 7 (MIN, MEM, CLE, DAL, LAL, BRO, MIA)
  17. Raymond Felton – 7 (CHA, NY x2, DEN, POR, DAL, LAC, OKC)
  18. Courtney Lee – 7 (ORL, NJ, HOU, BOS, MEM, CHA, NY)
  19. DeAndre Liggins – 7 (ORL, OKC, MIA, CLE, DAL, MIL, NO)
  20. Brandan Wright – 7 (GS, NJ, DAL, BOS, PHO, MEM, HOU)
NBA 24/24

Toute l'actu NBA