Publicité

Jeep® ÉLITE – En l’absence d’Alain Koffi, la SIG déroule face à Pau

Privé de l’intérieur français, forfait suite à une légère luxation de l’épaule subite à l’entrainement jeudi dernier, l’Élan Béarnais s’est lourdement incliné (76-103) face à la performance collective des Strasbourgeois, qui semblent se mettre en route en vue des Playoffs.

Après un premier quart-temps disputé conclu sur le score de 24-25 en faveur de la SIG, les Palois se sont progressivement faits distancer, accusant un retard de 19 points à la fin du troisième quart-temps. Les coéquipiers de Miro Bilan (23 points, 26 d’évaluation) et Louis Labeyrie (16 points, 26 d’évaluation) ont particulièrement accéléré durant cette période, sous l’impulsion des deux intérieurs qui ont largement profité de l’absence de Koffi pour s’amuser dans la raquette béarnaise.

Les Strasbourgeois ont ainsi facilement conclu la rencontre et présentent au final un joli pourcentage au tir avec 68% de réussite ! Vincent Collet s’est logiquement montré satisfait de ses joueurs suite à leur démonstration, tout en pointant les réglages à peaufiner en vue des phases finales.

« On n’a pas bien commencé le match. On a été un peu bousculé, on n’a pas du tout contrôlé leur jeu de drive, mais après, on a retrouvé du liant en attaque. On a d’ailleurs globalement bien joué en attaque ce soir en étant relativement collectif. Cela nous a permis de finir beaucoup d’actions près du cercle. […] L’absence d’Alain Koffi a été forcément très préjudiciable pour eux. On est revenu grâce à notre présence au rebond avant de resserrer le tissu défensif. » 

Le coach de la SIG est également revenu sur la belle série de victoires que traverse son équipe depuis trois rencontres.

« Ce qui est positif, c’est que depuis la Coupe, nous avons retrouvé une vraie dynamique, qu’on va maintenant essayer de conserver tout en continuant de monter en puissance. »

Son joueur Florent Pietrus a lui démontré l’importance de ce match quant à la préparation pour les échéances à venir.

« On est déjà en mode Playoffs, même si la première mi-temps a été un peu difficile pour nous. […] L’écart ? C’est anecdotique. Ce qu’on veut faire, c’est mettre la pression sur les adversaires et continuer à jouer en mode Playoffs. »

Les Strasbourgeois sont toujours troisièmes à l’issue de cette victoire, qui leur permet malgré tout de présenter le même bilan que le MSB, actuel second. Ils recevront lors de la prochaine journée Antibes, tandis que l’Élan tentera de créer l’exploit à Monaco pour envisager une place dans le Top 8.

À lire également : Sekou Doumbouya pisté par deux formations de Jeep® ÉLITE

Feed NBA 24/24