NBA – Draft : Avec seulement 3 matchs joués, pourquoi Michael Porter Jr. est-il annoncé si haut ?

Placé dans le Top 10 de l’ensemble des mock drafts, le joueur de Missouri n’a pourtant pris part qu’à 3 rencontres cette saison avec son université. Comment expliquer sa présence aussi haut dans la liste des meilleurs prospects de la prochaine draft ?

À sa sortie du lycée, Michael Porter Jr. possédait pour beaucoup les qualités et le potentiel pour être choisi en tant que numéro un lors de la draft 2018. Cependant, une blessure au dos contractée… durant l’échauffement de son premier match officiel avec son université l’a contraint à déclarer forfait pour la grande majorité de la saison.

Malgré le retour de sa star pour le tournoi de fin d’année de NCAA, Mizzou n’est pas parvenue à passer un seul tour, sèchement éliminée par Florida State sur le score de 67-54. Le temps simplement pour Porter Jr. de présenter sur ses trois rencontres disputées des moyennes de 10 points et 6,7 rebonds en un peu moins de 18 minutes de temps de jeu, ainsi qu’un double double avec 16 points et 10 rebonds lors de son seul match de March Madness.

Pourquoi est-il donc toujours tant convoité par les franchises NBA ? Grâce à son passage à Nathan Hale, son ancien lycée, qui l’a vu dominer ses adversaires et être nommé meilleur joueur du pays lors de sa saison de senior. Entrainé par un certain Brandon Roy, l’ailier a survolé la concurrence durant l’ensemble de la saison, avec à la clé le titre national pour son équipe.

Son style de jeu a fait rêvé les cours NBA présents à chacun de ses matchs : mesuré à 2m08, MPJ est souvent comparé à Kevin Durant pour l’élégance de ses mouvements et de son tir. Agile de loin, à l’aise dans la raquette, mature, bon coéquipier… Porter Jr. terrorisait les coachs adverses, à l’image de Brent Merritt, qui officie au lycée Eastside Catholic.

« Il n’y a rien qu’il ne puisse pas faire sur le terrain. Il peut vous punir au poste, mais si vous mettez un intérieur sur lui, il aura juste à s’écarter derrière la ligne à 3 points. C’est le premier joueur lycéen que je vois qui est vraiment indéfendable. »

Avec ses 36 points, 14 rebonds, 5 passes et 3 interceptions par match de moyenne, il est donc tout logique d’imaginer que ce dernier a laissé une trace indélébile dans les esprits des scouts de NBA. Une blessure au dos et une longue indisponibilité ne semblent donc pas freiner l’envie des différentes franchises à l’attirer dans leurs filets.

Michael Porter Jr. a l’occasion de prouver qu’il n’a rien perdu de ses qualités affichées au lycée lors du Draft Combine qui se déroule actuellement à Chicago, et ne manque en tout cas pas de confiance, puisqu’il estime toujours être le meilleur joueur de cette cuvée.

NBA 24/24

Toute l'actu NBA