NBA – Flashback #35 : Le duel titanesque entre Allen Iverson et Shaquille O’Neal

Retour aujourd’hui sur les Finales 2001, qui voient les Sixers d’un héroïque Allen Iverson défier les inarrêtables Lakers de Shaquille O’Neal et Kobe Bryant. AI et Shaq profitent du Game 1 pour se livrer un duel incroyable au scoring dans une rencontre des plus serrées.

Les joueurs de Los Angeles débarquent dans ces Finales en tant que grandissimes favoris avec un effectif rempli de qualité, face à des Sixers qui se reposent énormément sur les exceptionnelles performances de leur star, Allen Iverson. Les Lakers présentent en effet un bilan immaculé en playoffs, pendant que Philadelphie bataillaient dans des matchs 7 en demi-finale et finale de conférence.

Les observateurs redoutent donc un nouveau sweep de la part des hommes de Phil Jackson, mais vont très vite voir leurs pronostics se révéler faux. Dans un Staples Center rempli pour l’occasion, les 76ers font mieux que résister à leurs adversaires, puisque ce sont eux qui mènent à la mi-temps 56-50. Iverson, pour son premier match en finales, est étincelant : il est déjà l’auteur de 38 points à la moitié du troisième quart-temps et permet même à son équipe d’augmenter son avance (73-58).

Cependant, les Lakers ne comptent pas lâcher une telle rencontre, qui plus est à domicile, aussi facilement. Shaquille O’Neal impose son physique dans la raquette et delivre lui aussi un grand match. Il ramène à bout de bras LA, mais bénéficie également de la très bonne défense de Tyronn Lue sur le meneur de Philly, et ce, malgré un crossover resté dans la légende de la ligue.

Le célèbre « Stepover » d’Allen Iverson sur Tyronn Lue suite à son crossover (Jerry Lodriguss)

Les deux équipes sont à égalité à la fin du temps réglementaire, on file en prolongations. Ce sont les Lakers qui débutent le mieux la période supplémentaire en inscrivant les cinq premiers points. Les fans hurlent déjà leur joie dans les tribunes… mais attention à ne pas célébrer trop vite, et ne pas sous-estimer le mental des coéquipiers d’Iverson. Ce dernier score 7 points de suite, et donne un avantage que Philadelphie ne lachera pas, pour s’imposer 107-101 au terme de la rencontre. The Answer termine la rencontre avec 48 points, à 18 sur 41 au tir, un total bien necessaire pour venir à bout de Shaquille O’Neal (44 points, 17/28 au shoot) et des Lakers.

« On a dû choquer beaucoup de monde. Mais je ne pense pas qu’on se soit nous-mêmes choqués. » – Tyrone Hill, intérieur des Sixers

« Vous êtes menés de cinq points en Finales contre les Lakers et tout le monde sort les balais. Ça nous a poussé. Tous ceux qui ont pariés dessus doivent se sentir blessés. Je suis heureux que personne n’ait parié sa vie là-dessus, parce qu’ils seraient morts à cette heure-ci. » – Allen Iverson

C’est seulement la deuxième fois dans l’histoire que deux adversaires présentent un total de points supérieur à 40 unités en Finales NBA, preuve de la grandeur des prestations de Shaquille O’Neal et Allen Iverson. Les Lakers remporteront les quatre matchs suivants pour soulever sans grande surprise le trophée Larry O’Brien.

À lire également : Il y a 27 ans, Michael Jordan réalisait « The Move »

Publicité

Dernières actualités