Lors de la Draft 2017, l’ancien GM des Philadelphie Sixers Bryan Colangelo, a tout fait pour mettre la main sur Markelle Fultz alors qu’au sein même de la franchise, certains cadres ne partageaient pas son avis.

L’année dernière, les Sixers avaient le choix numéro 1 lors de la Draft 2017, à l’issue d’un échange avec les Boston Celtics. Ils avaient décidé de placer leur pick sur le prospect Markelle Fultz. Une année plus tard, on apprend par The Ringer que certains cadres du front office des Sixers n’étaient pas tous en accord avec ce choix. Mais Bryan Colangelo, étant le dernier décideur, a choisi Markelle Fultz.

Le rapport nous informe que son workout avec les Sixers n’avait pas été très convaincant et que les regards devaient se porter davantage sur Lonzo Ball et Jayson Tatum. Que nenni pour Colangelo, qui força la draft du meneur des Huskies de Washington.

Pourtant, au vu des statistiques du meneur/arrière de 19 ans à l’époque, et du besoin à ce poste des Sixers, ce choix ne semblait pas dénué de sens. En NCAA, Markelle Fultz tournait à 23 points, 5.7 rebonds et 6 passes décisives par match, le tout en 25 rencontres lors de sa saison universitaire.

Markelle Fultz a vécu une saison compliquée dû à une blessure à l’épaule (Mitchell Leff/Getty Images)

Gêné par une blessure à l’épaule qui l’a éloigné des terrains pendant une longue période, sa saison de rookie ne s’est résumée qu’à seulement 14 matchs en saison régulière et une apparition maigre en playoffs. 

Si Bryan Colangelo a fait le forcing pour mettre le grappin sur Markelle Fultz, le joueur de 20 ans devra se montrer davantage la saison prochaine afin que la franchise de Philadelphie n’ait pas de regrets sur sa sélection, surtout quand on connaît la qualité exceptionnelle de la Draft 2017.

A lire également : Michael Porter Jr blessé à la hanche

A propos de l'auteur

Étudiant en journalisme, spécialité sport, dans l'école IICP situé à Paris. Je suis un boulimique de l'actualité NBA et un fan absolu des Boston Celtics. Ma boule de cristal me dit que les Celtics seront champions en 2019.