Le 5 avril 2012, on assistait à une séquence des plus gênantes face à la presse entre Stan Van Gundy et son  joueur de l’époque Dwight Howard, moment que l’intérieur considère encore aujourd’hui comme le pire jour de sa vie.

C’est le genre d’épisode que Dwight Howard ne semble pas prêt d’oublier et nous non plus à vrai dire. Il faut revenir cinq années plus tôt, le 5 avril 2012. Le coach du Magic de l’époque, Stan Van Gundy, confirmait devant la presse l’information selon laquelle son joueur Dwight Howard, avait demandé à ses dirigeants de se séparer de lui. Et ce alors que « D12 » avait quelques heures avant, démenti cette information. Ambiance.

« La seule chose qui me dérange, c’est ce genre de merde. Venir devant vous pour démentir ou confirmer ce genre d’histoire. Moi, ce que j’aime, c’est être honnête. Certains ont du mal avec ça, moi pas. Je l’ai toujours dit, je m’en fous de tout ça. S’ils ne veulent plus de moi, ce n’est pas un problème. Il est 12H02. Si à 12H05, ils me virent, je rentre chez moi et je trouverai un truc à faire. Moi, ce qui m’intéresse, c’est l’équipe, et de savoir comment on va contenir Carmelo Anthony ce soir. Pour l’instant, je suis le coach, et tant que personne me dit que je ne le suis plus, je le reste. » Stan Van Gundy

Le pivot des Hornets est revenu 6 ans plus tard, sur cette conférence de presse surréaliste du 5 avril 2012 pour The Jump.

« La première question avait été « Dwight, ils disent que vous voulez que Stan soit viré. » Je me suis dit : « Oh mon Dieu. » C’était vraiment le pire jour de ma vie. »

Dwight Howard a tenté de faire croire que tout allait bien en enroulant son bras autour de son coach Stan Van Gundy (NESN.com)

Le joueur sent le traquenard se refermer sur lui, et tente alors de désamorcer la bombe lancée quelques minutes plus tôt par son coach. Le pivot décide ensuite d’aller se positionner à côté de SVG, sur les conseils d’un journaliste comme il le confie.

« Ils m’ont dit : « Hey, tu devrais mettre ton bras autour de Stan pour montrer à tout le monde que tout va bien. » Donc je me suis dit « Ok, je n’ai aucun soucis avec Stan. » J’y suis allé, j’ai mis mon bras autour de Stan, il a dit une phrase, puis il est parti. »

Le soir même de cet incident, « D12 » fera l’un de ses plus mauvais match de la saison. 40 minutes de temps de jeu pour 8 petits points et surtout une défaite contre les Knicks mené alors par Carmelo Anthony. A la suite de cette histoire, l’équipe du Magic sera défaite au premier tour des Playoffs face aux Pacers (4-1) et dans la foulée, après une saison éprouvante, Stan Van Gundy sera viré par la franchise floridienne.

Cette conférence de presse, marquera le début de la fin pour Dwight Howard, puisque « Superman » ne retrouvera plus jamais le niveau qui était le sien du coté du Magic. Stan Van Gundy avait annoncé à l’époque qu’il n’en voulait pas à l’intérieur, désignant plutôt les dirigeants d’Orlando comme responsables de la mauvaise ambiance qui régnait dans le vestiaire du Magic.

À lire également : Puma serait prêt à mettre le pactole sur Marvin Bagley III

A propos de l'auteur

Étudiant en journalisme, spécialité sport, dans l'école IICP situé à Paris. Je suis un boulimique de l'actualité NBA et un fan absolu des Boston Celtics. Ma boule de cristal me dit que les Celtics seront champions en 2019.