Alors que Houston et Miami semblaient avoir une longueur d’avance pour accueillir Carmelo Anthony, une nouvelle franchise pourrait se mêler à la course pour récupérer l’ailier du Thunder. Mais il serait potentiellement coupé dans la foulée.

Selon Marc Stein, après la décision de Chicago de ne pas prolonger David Nwaba, les Bulls peuvent désormais être un candidat crédible pour attirer Melo. L’avantage de Chicago par rapport aux autres prétendants est sa capacité à pouvoir absorber le contrat de Carmelo, évitant ainsi au Thunder de négocier un buy-out avec son joueur.

NBA - Kawhi Leonard espèrerait toujours aller à Los Angeles

En effet, les Bulls possèdent désormais 20 millions de dollars dans leur masse salariale, le salaire du numéro 7 du Thunder pour l’an prochain s’élève à 28 millions de dollars. Pour que le trade soit réalisable, les dirigeants chicagoans pourraient donc inclure le contrat de Cristiano Felicio qui s’élève lui 8 millions de dollars par an sur les deux prochaines années.

Une fois signé, les Bulls couperaient probablement Carmelo, la franchise n’ayant pas de réel objectif de playoffs, son profil n’est donc pas intéressant. L’idée sous-jacente serait de faire de la place dans le roster, surtout que le joueur souhaite choisir sa franchise et non se la voir imposée.

Ainsi, si rien n’est encore fait, le décision de se séparer de David Nwaba laissait présager l’arrivée imminente d’autres mouvements, et le contrat de Melo, qui est un frein pour beaucoup de franchises, ne serait mathématiquement pas un problème pour Chicago.

À lire également : Kawhi Leonard espère toujours rejoindre Los Angeles