Nous sommes le 13 juillet et Jabari Parker est toujours disponible sur le marché des agents libres. Un marché compliqué au vu du peu de franchises possédant un gros cap space. Il n’y en a plus beaucoup mais fort heureusement pour Parker, deux d’entre elles surveillent la situation de l’intérieur de près.

Le feuilleton Jabari Parker pourrait bien connaître un dénouement dans quelques jours, l’intérêt grimpe en tout cas. Agent libre restreint, Parker ne ferait plus partie des plans de sa franchise selon Gery Woelfel. Ni Mike Budenholzer ou le GM, Jon Horst, ne mentionnent son nom.

Les rumeurs circulent également à la summer league de Las vegas puisqu’un dirigeant aurait déclaré qu’un deal devrait arriver rapidement. Mais par quel biais ? Agent libre restreint, Milwaukee espère un sign-and-trade afin de récupérer une contrepartie contre son intérieur, mais ce n’est pas gagné.

Atlanta, qui possède le plus gros cap space disponible, n’est pas du tout intéressé par Parker. C’est l’inverse pour Chicago et Sacramento. Pour beaucoup, les Bulls semblent être la destination idéale puisque Jabari Parker est natif de la région. La franchise d’Illinois possède également environ 20 millions dans les caisses et c’est justement ce que recherche le deuxième choix de la draft 2014.

Mais les Kings n’abdiquent pas et cherchent à renforcer leur cinq de départ. La mission Zach LaVine a échoué mais celle de Jabari Parker semble plus propice à fonctionner. Principalement par le fait que les Bucks ne tiennent pas particulièrement à conserver leur intérieur. Une option « viable » selon un dirigeant.

De plus, Milwaukee aura du mal à égaler les éventuelles offres pour Jabari Parker. La franchise a quelques gros contrats sur le dos et n’a pas réussi à se débarrasser de John Henson ou Matthew Dellavedova. Les finances sont donc dans le rouge et matcher une jolie offre pour l’intérieur s’annonce difficile.

Toujours est-il qu’avec ses grosses blessures et un niveau affiché plutôt moyen depuis son retour, les franchises devraient peut-être négocier quelques millions en moins concernant Parker. L’affaire est à suivre et pourrait connaître un dénouement d’ici quelques jours.