Publicité

NBA – Enes Kanter : « Je reçois 3 ou 4 menaces de mort par semaine »

Farouchement opposé au gouvernement turc et notamment son président Erdogan, Enes Kanter n’a jamais hésité à exprimer son avis concernant son pays d’origine. Pour Fox News, le joueurs des Knicks a accepté de parler des répercussions que ses paroles ont pu avoir sur lui et sa famille.

Dans une interview accordée à Fox News, le pivot des Knicks est longuement revenu sur les conséquences que ses propos ont pu avoir sur sa vie et celle de ses proches. Considéré comme un « terroriste » par les autorités turques pour avoir critiqué le gouvernement, Enes Kanter est apatride, son passeport ayant été annulé. Il reçoit ainsi quotidiennement des menaces de mort de la part des militants pro-Erdogan :

« Je ne reçois pas seulement des mails haineux. Je reçois 3 ou 4 menaces de mort par semaine. On ne sait jamais si cela peut être sérieux ou non. C’est assez incroyable. Au début, je faisais des captures d’écran, mais à force d’en recevoir, j’ai arrêté, j’ai décidé de ne plus y faire attention. Mais c’est dégoûtant. »

Kanter a alors confié que tant qu’il resterait aux Etats-Unis, il se sentirait en sécurité, mais tout déplacement en dehors du territoire américain serait « très dangereux » selon lui. Pour sa famille restée en Turquie, l’histoire est différente :

« Ma famille en Turquie ne peut pas venir aux Etats-Unis, elle ne peut même pas quitter le pays. C’est triste car ils doivent passer par tous ces moments difficiles par ma faute. L’an passé, les autorités ont fouillé leur maison, elles ont tout pris, les ordinateurs, les téléphones. Elles voulaient voir si je suis toujours en contact avec eux. Si je leur envoie ne serait-ce qu’un message, ils risquent la prison. »

Son père est d’ailleurs en attente d’être jugé, et risque plus de 10 ans de prison. Néanmoins, l’intérieur peut compter sur le soutien de ses fans américains :

« Les personnes que je croise au supermarché, à l’aéroport, au restaurant, elles me disent de continuer à me battre pour mon pays, pour les Droits de l’Homme. Cela signifie beaucoup pour moi. »

Aussi incroyable que cela puisse paraître, malgré son statut de sportif de haut niveau, la vie d’Enes Kanter pourrait basculer à tout moment, simplement parce qu’il a osé s’opposer au pouvoir en place dans son pays d’origine.

Quand on sait que des stars de la Ligue comme LeBron James ou Stephen Curry sont parfois félicitées pour leur opposition marquée à Donald Trump, la situation d’Enes Kanter paraît invraisemblable de nos jours.

À lire également : Entre la Coupe du Monde et la Summer League, Ante Zizic a fait son choix.

NBA 24/24 New York Knicks

En direct : toute l'actu NBA