NBA – Quel joueur a le meilleur pourcentage de victoires dans l’histoire de la ligue ?

Andrew D. Bernstein

Les points, les passes et les rebonds… Voilà des statistiques dont on entend parler à longueur de journées. Pourtant, qu’y a-t-il de plus important que la victoire ? Découvrons ensemble quels sont les joueurs qui ont le meilleur ratio victoires/défaites dans l’histoire de la NBA… 

Si vous vous attendiez à trouver des joueurs modelés par Popovich, des Celtics de l’époque « Bill Russell » ou bien quelques Warriors de l’ère actuelle, alors vous êtes bien tombés. Grâce à Hoopshype, spécialiste américain du basket, nous allons savoir quel joueur gagne le plus souvent en NBA à travers ce top 20 très instructif revisité à la sauce Parlons Basket…

Pour être compté dans le classement, les joueurs doivent avoir disputé au minimum 250 matchs dans leur carrière NBA. Certains auront plus de 1000 matchs à leur actif tandis que d’autres en auront 300. Seuls les matchs de saison régulière sont pris en compte.

20. Tom Sanders : 69.68% de succès

Entre 1960 et 1973, Tom Sanders a.k.a Satch a raflé huit titres de champion NBA. Aujourd’hui Hall of famer, Sanders a connu la victoire à 639 reprises pour seulement 278 défaites.

19. Dennis Rodman : 69.81% de victoires

Une boule d’énergie sur les parquets pendant 14 années. Rodman devient le phénomène dont on se rappelle lorsqu’il passe du poste 3 au poste 4 en 1991. Bilan de sa carrière : 636 victoires, 275 défaites et 5 titres NBA, deux avec les Pistons et 3 avec His Airness à Chicago.

Dennis Rodman, seul membre du trio magique des Bulls à être présent dans ce top 20.

18. Kyle Anderson : 70.04% de victoires

Après quatre saisons intenses sous le maillot des Spurs, Anderson quitte le navire et rebondit à Memphis. Pourtant, ces années avec Gregg Popovich lui auront permis de faire partie de ce top 20 – bien que ses stats individuelles ne soient pas les plus sexys. Il a actuellement 180 victoires et 77 défaites au compteur… soit juste sept matchs de plus que le total minimum.

17. Klay Thompson : 70.20% de succès

Artilleur longue distance bien connu de la ligue, Killa Klay dispose d’un ratio très solide depuis son arrivée à Oakland en 2011. Pour l’heure il compte 377 victoires pour 160 défaites. Il a déjà été sacré champion NBA à trois reprises.

16. Frank Ramsey : 70.47% de victoires

L’un des nombreux Celtics de cette liste. Frank Ramsey nous a quittés le 8 juillet 2018, non sans laisser de traces dans l’histoire : le Colonel du Kentucky aura glané 7 bagues NBA et remporté 439 matchs au cours de sa carrière.

15. Jim Loscutoff : 70.47% de victoires

Lui aussi était un des lieutenants de Bill Russell à Boston, bien que son temps de jeu n’ait pas été le plus important. En neuf ans de carrière, Jungle Jim remporte 6 titres. Entre 1955 et 1964, il gagne 358 matchs NBA pour 150 défaites.

14. Patrick Mills : 70.75% de victoires

Retour au présent avec un nouveau Spur entraîné par Coach Pop’. Arrivé dans le Texas en 2011, il a profité de la domination de San Antonio pour gonfler son taux de victoires. A 29 ans, le meneur australien compte 370 victoires et 153 défaites, avec un titre NBA en prime.

13. Bill Russell : 71.65% de succès

5 fois MVP de la ligue. 12 fois All-Star. 22,5 rebonds par match en 13 saisons sous le maillot de Boston. Entre 1956 et 1969, le monstrueux Bill Russell ramène 690 succès à sa franchise pour 273 défaites. Il a remporté 11 titres NBA, record actuel pas près de tomber.

Aux côtés du coach Red Auerbach, Bill Russell a tout appris. Les deux hommes étaient liés par une forte amitié.

12. Tim Duncan : 71.91% de victoires

Rendez-vous compte. Timmy Duncan a gagné 1001 rencontres en saison régulière. En 19 saisons il a tout connu avec les Spurs : 5 bagues NBA, deux titres de MVP et trois fois nommé MVP des finales. Bref, TD et ses fondamentaux ont marqué l’histoire de la ligue et nous ne sommes pas près de l’oublier.

11. Tony Parker : 71.95% de succès

Un poil plus victorieux que son ami et coéquipier de toujours, Tim Duncan. TP ou le maître à jouer de San Antonio pendant 17 saisons couronnées de succès. Sous les ordres de Gregg Popovich, le meneur français tient un bilan de 862 victoires pour 336 défaites. Il comptabilise également 4 trophées NBA et 1 titre de MVP des finales obtenu en 2007.

10. Sam Jones : 72.06% de victoires

Sam Jones était un meneur précieux dans le système Celtic des 60’s. Fidèle lieutenant de Bill Russell, il débloquait les matchs tendus dans les dernières minutes, ce qui lui a valu le surnom de Mr. Clutch. Il remporte 10 titres NBA et trône au Hall of Fame. Son bilan en saison régulière  : 624 victoires pour seulement 242 défaites.

9. Manu Ginobili : 72.09% de victoires

Avec 762 victoires pour 295 défaitesGino devance ses partenaires du légendaire Big Three texan (NDLR : Tony Parker, 11e, et Tim Duncan, 12e). Explication possible : l’Argentin était le facteur X des Spurs, en témoigne son titre de 6e homme de la saison 2007-08 ou encore le sacre des Spurs dès son arrivée en 2002. A 40 balais, il pourrait bien continuer en NBA pour (une?) année supplémentaire…

El Manu, dernier membre du Big Three des Spurs. Ils ont gagné 4 titres ensemble.

8. Danny Green : 72.41% de succès

Avec Kyle Anderson, il est la preuve du travail effectué sur la durée par Gregg Popovich. Arrivé à San Antonio en 2010, Green est l’archétype du joueur défensif tant apprécié par Pop’. Lors du titre en 2014, il finit avec 2 interceptions de moyenne en finale.

7. Tom Heinsohn : 72.63% de victoires

Véritable tête pensante des Celtics sous l’ère Russell, Tom Heinsohn glane 8 titres NBA en 9 années de carrière. Ratio incroyable… Bilan : 475 succès pour 179 déconvenues. Par ailleurs, il entraînera Boston entre 1969 et 1978 et rapportera 2 titres supplémentaires dans le Massachusetts.

6. Michael Cooper : 72.85% de succès

Avec 636 victoires contre 237 défaites pour les Lakers, Michael Cooper était réputé pour sa dureté défensive en sortie de banc. Il écœurait ses vis-à-vis en défense puis laissait Magic Johnson et Kareem Abdul-Jabbar faire le travail. Au total : il termine son parcours avec 5 bagues NBA et un titre de Meilleur défenseur de la ligue en 1987.

5. KC Jones : 73.08% de matchs gagnés

Encore un lieutenant de Bill Russell, mais cette fois le dernier de la liste. C’est simple, KC Jones c’est 8 bagues NBA d’affilée pour débuter sa carrière, puis une dernière année sans titre en 1967… Le meneur californien distillait de précieux ballons aux intérieurs tels que Bill Russell. Son QI basket a également servi aux Celtics en 1984 et 86, puisque K.C remporte deux titres en tant que coach.

4. Draymond Green : 73.45% de victoires

En voilà un qui ne laisse pas respirer l’adversaire. Depuis qu’il évolue au poste d’ailier fort, Green a remporté 3 finales en 4 ans et été nommé Meilleur défenseur de l’année en 2017. Impressionnant de pugnacité, cet adepte du trashtalk use ses opposants puis fait briller les maestros de Golden State que sont Curry, Thompson – et plus récemment Durant. Aujourd’hui, il compte 343 victoires pour seulement 124 défaites en saison régulière.

3. Larry Bird : 73.58% de matchs remportés

Larry Legend. Ce scoreur grandiose s’est vite rendu indispensable dans la machine Celtic des années 1980. Il est All-Star à 12 reprises, est désigné 3 fois MVP de la saison et 2 fois MVP des finales. Ce qui nous marquera à jamais, son insolente réussite qui en a désespéré plus d’un. Pour résumer, Larry Bird c’est 660 victoires, 237 défaites et 3 bagues NBA solidement acquises face à l’armada Laker des années 80.

Larry Bird est le moteur des Boston Celtics pendant la grande bataille des années 1980 face aux Lakers.

2. Magic Johnson : 73.95% de matchs gagnés

Bien évidemment l’un des joueurs les plus complets de l’histoire du basketball. Magic Johnson avait une intelligence hors-norme sur le parquet. Il remporte 5 fois la NBA, est sacré 3 fois MVP de la saison et finit 4 fois meilleur passeur de la ligue. Rappelons que Magic a du lutter contre le VIH pendant 4 saisons, ce qui a surement amoindri son palmarès… déjà bien garni. Au total, Magic c’est 670 victoires pour 236 défaites en saison régulière.

Meilleur moyenne de passes par match dans l’histoire de la NBA, Magic Johnson était le maître à jouer de L.A pendant 12 années.

1. Kawhi Leonard : 76.41% de victoires

Un ratio de victoires impressionnant pour l’ancien Spur. Sous la houlette de Gregg Popovich, Leonard connait le succès à 311 reprises pour uniquement 96 défaites. Le poids de The Claw dans le jeu des Spurs s’est ressenti la saison dernière (47v-35d), où Kawhi était blessé et n’a participé qu’à 9 rencontres. Avant son départ au Canada, l’ailier a connu 1 titre NBA en étant nommé MVP des Finales. Par ailleurs, Kawhi Leonard a remporté 2 fois le trophée de Meilleur défenseur de l’année… Un formidable two-way player.

Une réussite précoce pour le nouveau joueur de Toronto, qui a grandi dans un environnement de champions.

 

Les dernières actualités