NBA – Matt Barnes sait pourquoi « Lob City » n’a jamais totalement fonctionné

Le néo-retraité Matt Barnes a stoppé sa carrière en décembre dernier. Invité sur de nombreux plateaux depuis, il est revenu sur l’échec de son ancienne équipe des Clippers, lui qui a évolué dans la franchise de Los Angeles durant trois saisons et demi.

C’est un fait, les meilleures années de l’histoire de la franchise des Clippers se situent entre 2011 et 2017. Sept années qui ont vu le renouveau de l’autre franchise de Los Angeles. Pourtant, à l’heure de faire le bilan de ces années « Lob City », le constat est sans appel, l’équipe a multiplié les échecs jusqu’à complètement exploser la saison dernière avec le départ de Chris Paul, puis celui de Blake Griffin et enfin cet été de DeAndre Jordan. L’ancien joueur des Clippers Matt Barnes a été cash au micro de l’émission Lunchtime with Roggin and Rodney : 

« Nous avions l’une des équipes les plus talentueuses à Los Angeles et elle n’est jamais parvenu à remporter le titre de champion. Tout cela est de notre faute évidemment. »

L’ère de « Lob City » a prospéré des années durant sur la ville de Los Angeles. Emmenés par le trio Chris Paul, Blake Griffin et DeAndre Jordan, ces Clippers n’ont jamais pu se hisser en finale de conférence Ouest et du même coup, se défaire de cette étiquette de loser qui colle à la peau de la franchise depuis ses débuts. Pour celui qui a remporté le titre NBA en 2017 avec les Warriors, la raison principale de ces échecs répétés est due à un problème caractériel.

« Trop d’ego, des jeunes qui se la jouent. Nous pensions qu’on allait être les Warriors jusqu’à ce qu’ils remportent le titre. Nous les avions battus la saison d’avant, juste avant qu’ils reviennent et qu’ils gagnent le titre. Nous avions une équipe vraiment talentueuse, mais on n’était plus chacun sur la même longueur d’onde. C’est fou, on s’entendait tous bien en dehors du terrain et je me disais : « Comment est-ce possible que l’on s’entende si bien en dehors du terrain et que cela ne fonctionne pas sur le parquet ? » C’était notre mental de forte tête qui nous a empêché de remporter le titre. »

Bien aidés pourtant par la NBA et David Stern en décembre 2011 dans l’obtention de Chris Paul, les Clippers avaient réussi à constituer une solide équipe, qui pouvait sans prétention aller chercher la finale de conférence Ouest et pourquoi pas la finale NBA. Mais là encore, les egos ont pris le pas sur le talent :

« Les egos, toujours les egos. Quand vous regardez en arrière, j’ai eu la chance d’aller aux Warriors entourés de toutes ces superstars et il n’y avait pas autant d’ego. Tout le monde laissait son ego de côté. La seule chose qui comptait aux Warriors, c’était de gagner le tire. Si l’on avait eu cet état d’esprit aux Clippers, on aurait sûrement remporté un titre NBA. »

Un triste constat que nous dépeint Matt Barnes. À présent, les Clippers sont dans une phase de reconstruction, avec comme objectif de renouer avec le succès dans le futur. En attendant de remporter ce premier titre qui fuit la franchise depuis 1970… date de sa création.

À lire également : Michael Jordan soutient publiquement LeBron James

Franchises Golden State Warriors Los Angeles Clippers NBA 24/24

Toute l'actu NBA