NBA – Kings : Marvin Bagley se voit Rookie de l’Année et… MVP !

Le troisième choix de la dernière draft ne manque pas de confiance en lui, et il le prouve avec une sortie des plus ambitieuses…

C’est bien connu, la confiance est un atout indispensable pour arriver et faire sa place en NBA, au même titre que l’ambition d’atteindre les sommets. La plupart des rookies débarquent dans la ligue avec un tel état d’esprit, et Marvin Bagley n’échappe pas à ce constat. Le rookie des Kings, sélectionné en troisième position le 22 juin dernier, nourrit de ce fait de grands espoirs, et ce, dès sa première saison dans sa nouvelle franchise.

Dans le cadre d’une série d’interviews des nouvelles jeunes pousses de la NBA, menée par Chris Forsberg d’ESPN, Bagley s’est tout d’abord montré déçu de ne pas pouvoir donner son nom pour son favori au titre de Rookie de l’Année, puis corporate auprès de ses nouveaux coéquipiers.

« Je ne peux pas me choisir ? Bon, si je devais choisir quelqu’un d’autre, je dirais Harry [Giles]. J’ai vu comment il travaillait. Je le côtoie depuis un moment maintenant, j’ai vu comment il jouait. Quand il joue sans trop réfléchir et qu’il donne son maximum, il est vraiment bon. »

Giles avait en effet été sélectionné l’année dernière par Sacramento, mais n’a toujours pas disputé une seule minute avec son équipe à cause d’une blessure longue durée au genou. Il pourrait donc, à l’image de Ben Simmons, prétendre à ce titre cette saison. Cependant, pour ce qui est de son pronostic du prochain MVP, Bagley n’a pas cherché à faire de politesses.

« Je dirais moi, parce que c’est ce genre de confiance en moi que j’ai. Peu de rookies ont réalisé une telle prouesse, évidemment, mais si vos rêves et vos objectifs ne sont pas élevés, alors vous n’avez aucun motif pour travailler. Donc je dirais moi. »

Dans un roster où il aura sans aucun doute une place importante dès l’entame de la saison régulière, il est certain que l’ancien de Duke pourra se montrer. Malgré tout, on a du mal à imaginer qu’il puisse arracher ce trophée au vu de la concurrence à laquelle il aura à faire.

Pour rappel, seuls deux joueurs sont parvenus à remporter ces deux distinctions lors de la même saison dans l’histoire de la ligue. Il s’agit de Wilt Chamberlain en 1960, et Wes Unseld en 1969. Le rookie des Kings sera-t-il l’homme qui dépoussièrera les livres d’histoire ?

À lire également : Les Wolves auraient-ils snobés Stephen Curry lors de la draft… à cause du golf ?

En direct : toute l'actu NBA