A moins de deux semaines du début du Mondial et d’après The Star, l’équipe canadienne a enregistré une mauvaise nouvelle avec la perte de l’intérieure sur blessure.

C’est un coup dur pour le Canada, avant même que la Coupe du monde ne démarre. Selon The Star, lors d’un match de préparation organisé contre la Team USA le week-end dernier, l’intérieure Kayla Alexander s’est blessée au genou, devant renoncer à ses rêves de Mondial. La joueuse du Fever souffre d’une lésion au ligament collatéral médial, qui ne lui permettra pas de faire partie du groupe canadien du 22 au 30 septembre prochain. Une terrible nouvelle pour Alexander, qui s’était dit sur Twitter « très reconnaissante d’avoir l’occasion de représenter le Canada cet été ». Les réactions n’ont pas tardé suite à cette nouvelle :

« C’est très triste pour elle. C’était la première fois qu’elle était avec nous depuis de nombreuses années et elle a très bien joué contre les Etats-Unis. » a déclaré Lisa Thomaidis, coach de la sélection.

Sa coéquipière Nathalie Achonwa s’est également exprimée à ce sujet : « C’est un coup très dur, surtout quand on sait qu’elle a travaillé dur pour revenir à ce niveau. C’est douloureux, mais il faut regarder de l’avant et voir comment on peut prendre le relais. »

Tout droit sortie d’une sixième saison en WNBA, cette fois avec Indiana (2,7 points et 2,2 rebonds par match), l’ancienne Berruyère était appelée avec l’équipe du Canada pour la première fois de sa carrière. Le nouvelle est d’autant plus mauvaise pour cette sélection, qui ne semble pas avoir de remplaçante similaire à Kayla Alexander sur ce poste. Afin de rester avec un groupe de douze joueuses, il se pourrait que Jamie Scott soit désignée comme remplaçante, mais cela voudrait dire que l’équipe privilégierait le small ball plutôt que d’avoir une présence de taille dans la raquette.

Le Canada devra donc se passer de Kayla Alexander au tournoi d’Antibes ce week-end contre la France, avant de retrouver nos Bleues le 25 septembre, mais cette fois-ci pour le compte des phases de poule du Mondial.

A lire également : Seattle à un succès du titre en WNBA

A propos de l'auteur

Etudiant en journalisme, je suis de près le basket depuis plusieurs années et principalement la NBA. Grand fan des Rockets, de James Harden et sa barbe mythique, sans oublier Eric "Splash" Gordon.