En remportant le titre avec Seattle, ce mercredi, Breanna Stewart a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès. À seulement 24 ans, l’Américaine a déjà tout gagné en NCAA et en WNBA.

Waouh. Breanna Stewart pourrait prendre sa retraite à 24 ans et elle aurait une carrière digne du Hall of Fame.

LZ Granderson ne s’y trompe pas. Sacrée championne avec le Seattle Storm, Breanna Stewart a de nouveau tout raflé cette saison. MVP de la saison régulière (21.8 points, 8.4 rebonds), la pivot américaine a également été sacrée MVP des Finales. Sur le sweep infligé par le Storm aux Mystics, la native de Syracuse, New York, a tourné à 25.6 points, 6 rebonds et 3.6 assists. Avec 24.6 points de moyenne, elle termine également meilleure marqueuse des playoffs (si on excepte Courtney Williams, qui n’a joué qu’un seul match).

La domination de Stewart sur le basket américain n’a pas commencé à son arrivée en WNBA. La carrière universitaire de la numéro 30 est également historique. Quatre saisons avec UConn, le mastodonte du basket féminin NCAA, quatre titres de championne et quatre Most Outstanding Player, l’équivalent universitaire du MVP. En 117 matchs, la nouvelle superstar du basket féminin affiche d’impressionnantes moyennes de 19.6 points, 7.6 rebonds et 2.7 blocks.

Dès son arrivée en WNBA, elle s’impose comme une force dominante du championnat. Rookie de l’année, élue dans les All-WNBA et All-Defensive 2nd Team, sa première saison professionnelle est couronnée de succès. La saison suivante, Stewart fête sa première sélection au All-Star Game. En 2018, l’ascension est complète : le Storm remporte le troisième titre de son histoire, et la pivot empoche consécutivement le titre de MVP, puis celui de MVP des Finales.

Le palmarès de Breanna Stewart.

L’étape suivante pour Breanna Stewart : la Coupe du Monde, à partir du 22 septembre. Déjà championne olympique en 2016, la star de Seattle aura l’occasion en Espagne d’étoffer encore plus un palmarès déjà exceptionnel.

À lire également : Seattle sacré pour la troisième fois de son histoire