L’ancienne capitaine de l’équipe de France, Isabelle Yacoubou, va mettre sa carrière entre parenthèse. La pivot a annoncé sa grossesse, mais compte revenir sur les parquets dans le futur.


Déjà mère adoptive d’un petit garçon, Espoir, depuis 6 ans, Isabelle Yacoubou s’apprête à accueillir son deuxième enfant. L’internationale française (147 sélections) a annoncé sa grossesse, et par conséquent la mise entre parenthèse de sa carrière. Elle évoluait au club de Schio, en Italie. Interrogée par Le Parisien à propos de cette grossesse et de la réaction du club, la pivot a expliqué qu’elle avait prévenu ses dirigeants très tôt.

J’étais encore sous contrat, je les ai donc informés très tôt pour qu’ils puissent s’organiser. Quand ils ont recruté Sandrine Gruda ça m’a soulagé.

À 32 ans, beaucoup ont pensé qu’une grossesse serait synonyme de fin de carrière pour Yacoubou. Championne de France avec Tarbes en 2010, championne d’Italie avec Schio en 2011, 2015 et 2018, vainqueur de l’EuroLeague en 2012 et championne d’Espagne la même année avec Valence, la Française a tout gagné sur la scène européenne. Avec les Bleues, elle a également décroché l’or au championnat d’Europe 2009, ainsi que l’argent aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Un palmarès bien rempli, mais la pivot pense qu’elle peut encore évoluer au plus haut niveau.

Je viens de réaliser ma meilleure saison et il n’y a pas de raison de penser que je n’en serai pas capable dans un an. Je n’ai aucun doute sur mon come-back. Au contraire, j’ai hâte de revenir. J’ai tout arrêté, cette année je me contenterai de suivre les matchs à distance, mais ce n’est qu’une pause, une parenthèse. Je remettrai mes baskets dès que possible. J’en suis convaincue. Je vais écouter mon corps, qui est mon meilleur médecin, mais l’objectif est d’être sur les terrains dans un an pour faire ce que j’ai toujours aimé faire et m’amuser.


Alors que la Coupe du Monde a débuté samedi dernier, Isabelle Yacoubou a confié avoir songé à participer. Cependant, c’est avec un œil extérieur qu’elle suit le parcours de l’équipe de France, qui a remporté ses deux premiers matchs de poule, face à la Corée du Sud (89-58) puis la Grèce (75-71). Prochaine rencontre pour les coéquipières de Sandrine Gruda : ce mardi face au Canada, également invaincu jusqu’ici.

Alors qu’elle accueillera son deuxième enfant dans quelques mois, Isabelle Yacoubou n’a pas prévu de raccrocher les sneakers pour autant. Inspirée par d’autres mères-athlètes comme Serena Williams, la Française est persuadée qu’un come-back au meilleur niveau sera possible.

À lire également : La France s’extirpe difficilement du piège grec