Lors de la première journée de la Basketball Champions League, l’ancien double champion NBA (Miami Heat) était sur une autre planète. Précieux du début jusqu’à la fin, il ramène la victoire dans ses valises.


Depuis la saison dernière, le meneur américain Norris Cole (29 ans) a laissé les plages de Floride pour rejoindre l’Europe. Avec le Maccabi Tel Aviv, il affichait des stats à 12.6 points, 2.5 rebonds, 3.8 passes, 1.1 interception et 11.1 d’évaluation en moyenne. Pour sa découverte du vieux continent, il a alterné entre le bon (29 d’éval contre le CSKA) et le moins bon (0 d’éval contre l’Olympiacos). Cet été, il s’est engagé avec le club italien du Sidigas Avellino.


Le club dispute la Basketball Champions League (BCL) et affrontait le Nizhny Novgorod, en Russie, pour la première journée. Dans un match entre anciens pensionnaires des championnats français (Nichols et Green pour Avellino, Broussard et Odom pour Novgorod), ce sont bien les italiens qui repartent avec la victoire. Mais pour trouver un vainqueur, deux prolongations ont été nécessaires et, poussée par Norris Cole, l’équipe du sud-ouest de l’Italie (proche de Naples) l’emporte finalement 100 à 93.

Joueur le plus utilisé (46 minutes), Cole termine le match avec une ligne de stats à 34 points (12/26 au tir), 5 rebonds, 7 passes, 2 interceptions pour 28 d’évaluation. Un temps de jeu proche de celui d’un match NBA, des grosses stats et un CV (champion en 2012 et 2013) qui parle pour lui au moment où son équipe en a le plus besoin. Nous pouvons citer le grand George Eddy dans ces moments : « Qu’est-ce que c’est fort ! ».

Dès son premier match de coupe d’Europe sous ses nouvelles couleurs, Norris Cole marque déjà la BCL de son emprunte. Il sera assurément le joueur à suivre dans cette compétition et pourrait rentrer directement dans les discussions pour le titre de MVP à la fin de l’année.

A lire également : Travis Leslie rejoint Boulazac !

A propos de l'auteur

Rédacteur pour Parlons Basket. À laissé tomber la balle d'entre ses mains pour y mettre un clavier. Fan du Spurs basketball et du jeu européen (Euroleague, Eurocup, ABA League...). À des troubles du comportement à chaque passe de Teodosic.