NBA – Brad Stevens espère conserver Terry Rozier un long moment

0
Après Marcus Smart plus tôt dans l’été, Terry Rozier pourrait imiter son coéquipier et signer une extension de contrat avant le début de la saison. Du côté du coach, Brad Stevens, on espère forcément retenir son meneur.

Le 15 octobre approche à grands pas, et c’est la date de la deadline concernant les extensions de contrat. Il ne reste donc plus beaucoup de temps à Terry Rozier pour trouver un accord avec Boston. Le Boston Journal dévoilait il y a quelques jours que les discussions étaient « actives », mais rien n’était donc encore fait.

Homme fort des C’s durant les playoffs et sixième homme de luxe, « Scary Terry » a fait forte impression l’an dernier. Il semble inutile de préciser par conséquent que Brad Stevens, le coach de l’équipe, souhaite le conserver pour les prochaines années.

Je pense que c’est très clair, pour tous les joueurs, les coachs, le front office, les gens à Boston, comment nous nous sentons vis-à-vis de Terry. Ce serait génial si nous pouvions l’avoir ici pour un long, long moment.

Marcus Smart prolongé, Kyrie Irving qui annonce qu’il prolongera l’été prochain, conserver Terry Rozier dans un rôle en sortie de banc pour les prochaines années peut pourtant s’annoncer extrêmement compliqué. L’an dernier, le meneur déclarait mériter un rôle dans un cinq de départ. Il ne semble en tout cas pas fermé à l’idée de prolonger.

Nous avons essayé de nous concentrer sur nous, et j’ai essayé de fuir la pression concernant cette extension. Je suis concentré sur l’équipe. Si signer cette extension est une bonne chose, je le ferai. Si ce n’est pas le cas, cela pourra toujours se faire durant l’été.


Quoi qu’il arrive, Boston possède un avantage sur les autres franchises puisque Rozier rentrera dans la free agency avec le statut d’agent libre restreint – dans le cas où aucun accord n’est trouvé pour son extension. Mais la question de l’argent se pose. Les C’s paient déjà la luxury tax, mais avec Irving, Hayward, Horford et le jeune Jayson Tatum, sans oublier Jaylen Brown, Boston ne peut pas faire pleuvoir les billets sur tous les joueurs de l’effectif. Danny Ainge et les siens seront donc peut-être amenés à faire un choix, et cela commence avec Rozier justement.

Pour l’heure, ce dernier semble demander un salaire autour des 15 millions de dollars l’année. Au vu de sa solide saison l’an dernier, ce n’est certainement pas trop demander vu le marché actuel. Si l’on prend en compte le potentiel du joueur, un trade pourrait également être une possibilité. On sait par exemple que les Suns se sont renseignés sur le joueur, eux qui ont cruellement besoin d’un meneur. Individuellement parlant, l’opportunité pourrait donc être intéressante pour Rozier, mais rien de nouveau n’a filtré au cours des derniers jours.

Boston a la chance de posséder un solide meneur, potentiellement futur starter, en sortie de banc. Elle aurait tort de le laisser filer, mais faut-il encore trouver le bon prix.

A lire également : Quand Kyrie Irving ouvrait son placard à Terry Rozier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.