Pour cette deuxième rencontre de la saison, Villeneuve d’Ascq n’a pas fait dans le détail en disposant facilement de l’USO Mondeville (86-58) à Pierre de Coubertin.

Quoi de mieux pour débuter la saison qu’un run de 11-0 ? C’est en tout cas ce qu’ont réussi à faire les Guerrières, qui ont pu surfer sur ce joli début de rencontre et une belle adresse à 3 points pour mener de 14 points à l’issue des 10 premières minutes (34-20). Magali Mendy signe de jolis débuts sous ses nouvelles couleurs alors qu’en face,seule Kristen Mann semble capable de trouver la solution…

Ses coéquipières resserrent leur défense lors du deuxième quart-temps, et parviennent ainsi à rattraper progressivement leur retard. Toujours sous l’impulsion de Mann, décidément intenable à l’intérieur, les Mondevilloises rejoignent les vestiaires seulement 9 points derrière leur adversaire (47-38).

Mais l’entame de la seconde mi-temps est à l’image de la première, et voit Angie Bjorklund prendre feu derrière l’arc pour redonner une large avance aux Nordistes. Bien épaulée par Shaunte Evans et Magali Mendy, elle permet à son équipe de se diriger pleine de confiance vers la dernière période (72-48).

Cette dernière n’est qu’une formalité pour l’ESBVA-LM, qui maintient l’écart grâce à Mame-Marie Sy Diop et se permet d’ouvrir son banc dans les dernières minutes. L’adresse n’est toujours pas au rendez-vous pour Mondeville, qui s’incline donc logiquement 86-58.

Avec une armada plus qu’impressionnante, emmenée par une Magali Mendy élue MVP de la rencontre (16 points, 7 rebonds, 22 d’évaluation), Villeneuve d’Ascq débute au mieux sa saison. Frédéric Dusart peut se satisfaire de l’intégration de ses nouvelles joueuses, décisives.

A lire également : Le résumé de Tarbes-Lyon

A propos de l'auteur

Étudiant en Master Journalisme à l'ISCPA Lyon, je m'intéresse à la NBA et au basket depuis plusieurs années. Lakers Family. Lonzo is my son.