Nous y sommes presque, la nouvelle saison NBA reprend ses droits cette nuit. Si les Wolves n’entreront en piste que mercredi, pour Jimmy Butler l’ouverture risque d’avoir un goût amer : il ne sera pas le bienvenu pour les fans. 


Jimmy Butler n’a pas été épargné durant la pré-saison. L’arrière des Timberwolves a animé les actualités NBA cet été tel un feuilleton télévisé. Victime de tweets racistes de la part du père de Mike Muscala, Butler s’est également montré distant avec sa franchise en demande lui-même un transfert.

Mais pour le moment, Jimmy Bucket est toujours un Wolve et devrait logiquement être présent à Minnesota pour le match d’ouverture face aux Spurs, dans la nuit de mercredi à jeudi. Cependant, une chose est sûre : tout cet imbroglio autour de l’arrière a fait de Butler la bête noire des fans. Et malheureusement pour lui, l’accueil de ces derniers risque d’être bouillant mercredi soir, dans le mauvais sens du terme. Insultes, sifflets : voilà le doux traitement qui devrait l’attendre mercredi soir à l’AT&T Center de San Antonio.

Mais ça, Jimmy le sait. Interrogé par le média AP News, l’arrière des Wolves ne s’inquiète pas d’une éventuelle poussée de virulence de la part des fans frustrés. Le joueur, qui a souvent affirmé son souhait de quitter Minnesota, déclare que l’hostilité de la part des fans ne lui fait pas grand chose :

Ils veulent que je donne le meilleur de moi-même. Qu’ils se rassurent, je suis en bonne santé, compétitif, parce que c’est ce que j’aime faire, et je le fais pour les gars qui portent le même maillot que moi.

Pour leur premier match de la saison dans la nuit de mercredi à jeudi, la foule qui avait applaudi si fort Jimmy Butler lors de sa première saison à Minnesota, est cette fois-ci susceptible de produire la réaction opposée. Le joueur ne s’en inquiète pas et demande même aux haters de le faire :

Bien sûr, huez-moi. Je ne changerai pas ma façon de jouer. Ça va probablement me faire sourire encore plus. Alors s’il vous plaît, faites-le.

Le joueur de 29 ans devrait quoi qu’il en soit faire partie du roster de départ des T-Wolves face à San Antonio. L’ambiance s’annonce bien particulière.

Produits recommandés chez notre partenaire Bshop Basketball :

Vous pouvez découvrir toute la collection sur la boutique en ligne de Bshop. Livraison gratuite dès 75€ de commande.

 

À lire également : Pour Andrew Wiggins, Jimmy Butler est le joueur qu’il faut avoir dans son équipe