Vendredi, l’équipe de Levallois recevait Strasbourg dans un match comptant pour la sixième journée de Jeep Elite. Une rencontre qui s’est conclue sur le score de 80 à 65 en faveur des locaux.


A la fin du match, les deux coachs ont donné leurs impressions sur les prestations de leur équipe. Vincent Collet, entraîneur strasbourgeois, est revenu pour le site de la SIG sur la condition de ses joueurs :

On a eu très peur pour Flo avant Bayreuth car le matin il avait la cheville qui était gonflée. Il ne devait pas jouer contre Bayreuth et avec les anti-inflammatoires il a décidé de jouer alors que les médecins ne voulaient pas et il nous fait en partie gagner. On avait pris la décision de le laisser totalement au repos jusque ce soir et je crois qu’on a bien fait. S’il n’avait pas été là on en aurait pris une vraiment sévère vu la fatigue générale que l’on a montrée en début de match. Cet état de fatigue a perduré jusque la mi-temps. Après c’était mieux, mais c’était trop tard. On a eu des possessions pour se rapprocher un peu plus, mais sans jamais vraiment donner l’impression finalement. Je ne pense pas qu’on aurait pu inverser la tendance vu la domination de l’adversaire ce soir. Avant de venir j’avais dit aux joueurs que Paris avait fait un mauvais match face à Pau et qu’il fallait s’attendre à une réaction mais malheureusement on n’a pas été capable de s’opposer. Il y avait deux degrés d’écart dans l’agressivité entre les deux équipes. Il faut que l’on rebascule. Normalement Youssoupha devrait reprendre l’entraînement dimanche et devrait jouer mercredi. C’est un point très positif parce que bon là… Je n’avais jamais fait jouer Flo plus de 30 minutes. Mais franchement ce qu’il a fait ce soir est remarquable comme cela l’était déjà sur les matches précédents. Il a montré l’exemple au reste de l’équipe. Maintenant nous allons surtout récupérer et retravailler pour Besiktas mercredi et Gravelines samedi.


Frédéric Fauthoux, coach de Levallois, a relevé les points positifs de son équipe pour ce match :

On était dans un bon état d’esprit. Chaque joueur a fait des efforts défensifs, c’était donc plus simple, même contre une équipe comme Strasbourg ! Collectivement, on a fait un très bon match. Chacun prenait du plaisir à jouer, et à défendre. Notre stratégie était simple. On savait le manque actuel de Strasbourg concernant leur faiblesse défensive au poste 5. On connaissait également leur talent offensif, et on l’a bien utilisé.

La SIG Strasbourg va devoir hausser son niveau de jeu et récupérer la fatigue accumulée à l’aube d’une semaine qui s’annonce difficile : l’équipe va devoir se déplacer au Besiktas (Turquie) pour l’Eurocoupe avant de recevoir Gravelines-Dunkerque. La tâche paraît être moins complexe pour Levallois qui devra garder son rythme.

A lire également : Les réactions du match Antibes / Chalon-sur-Saône

A propos de l'auteur

Rédacteur Pro A et NBA quand il le faut. Supporter du CSP Limoges. Vous avez dit chauvin ? Je le revendique.