Alors que les Lakers ne font pas forcément trembler la ligue par leur défense, LeBron James voit en un de ses coéquipiers un candidat crédible au titre de défenseur de l’année. Osé vu le début de saison, mais pourquoi pas.

27ème défense de la ligue avec à peine moins de 120 points concédés par match, les Lakers version 2018-2019 ne font pas franchement concurrence aux plus grandes défenses de l’histoire de la NBA. Les hommes de Luke Walton se distinguent d’ailleurs par des absences de communication défensive, ce qui a en partie mené à la soufflante de Magic Johnson en début de semaine.

Au milieu de ce désert défensif, un homme surnage : Javale McGee. Le pivot si moqué et si décrié réussit un début de saison probant avec 15.1 points, 7.7 rebonds, 3.6 contres et 1 interception par match. Une ligne solide doublée d’un impact qui va au-delà des chiffres, avec des placements intelligents en défense et une capacité de dissuasion indéniable. Et ça, ça n’a pas échappé à LeBron James, pour qui le MVP honorifique du Shaqtin’ a Fool peut prétendre à la récompense individuelle suprême au niveau défensif.

Une déclaration optimiste mais pas saugrenue quand on connait le talent défensif de Javale McGee, habitué à noircir la feuille au niveau des contres et des rebonds depuis plusieurs saisons.

Un qui ne sera pas d’accord, en revanche, c’est Draymond Green. L’aboyeur en chef des Warriors déclarait d’ailleurs il y a quelques jours que seuls 2 joueurs occupaient le niveau suprême des défenseurs en NBA : Kawhi Leonard, et lui-même.

On peut aussi imaginer que LeBron James fasse cette déclaration pour motiver encore plus Javale McGee, et d’une certaine manière le « récompenser » de son début de saison. L’objectif peut en tout cas être atteignable pour l’ancien des Wizards, qui prendrait là une belle revanche sur ses détracteurs.

A lire également : Un nouveau record pour Stephen Curry

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.