NBA – Allen Iverson ne digère pas le style vestimentaire des joueurs actuels

0

S’il y a bien un joueur qui incarne la NBA du tournant des années 2000, avec ce qu’elle comportait de jeu en iso, de baggys et de chaines en or, c’est bien Allen Iverson. Et dire que The Answer regrette le bon vieux temps est un euphémisme.

Les moins jeunes d’entre vous se rappellent probablement du tollé durant l’année 2005, quand la NBA décidait d’imposer son fameux dress code. Celui-ci obligeait les joueurs à être habillés de manière « business », et interdisait tous les éléments liés à la culture hip-hop qui régissait la ligue alors (baggys, do-rags, jeans, casquettes, bijouterie clinquante etc).

Allen Iverson avait été un des premiers opposants au dress code, accusant notamment la ligue de racisme. Si depuis les choses ont beaucoup changé, au point que les joueurs se sont appropriés cette règle pour en faire non pas une restriction mais un atout, le légendaire meneur de Philadelphie ne mange pas de ce pain-là :

« Moi j’avais une casquette, ou un do-rag, des chaînes en or, des baggys, peu importe. Mais quand tu vois ces gars aujourd’hui… Chacun voit midi à sa porte hein, je veux pas que quelqu’un me critique, parce que je vise personne… Ok si, je vise certaines personnes. Mais sérieusement, c’est maintenant que le dress code devrait être imposé ! C’est Halloween tous les soirs ! »

Ca a le mérite d’être clair. La remarque d’AI risque de ne pas forcément bien passer en NBA, étant donné la popularité de ce dress code « nouvelle ère » qui rythme la ligue depuis quelques années. Mais The Answer a toujours été cash, et il a à l’évidence du mal à accepter des tenues trop excentriques à son goût.

On vous laisse vous ranger du côté que vous souhaitez dans ce débat. Ce qui est certain, c’est que la NBA doit être satisfaite de la tournure prise par le dress code au fil des années.

À lire également : La stat accablante pour Russell Westbrook (sur le terrain, pas vestimentairement)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.