NBA Flashback – 12 novembre 2008 : Le triple-double hors-norme de Dwight Howard !

Dwight Howard avec le Orlando Magic
(DR)

Nous sommes le 12 novembre 2008, il y a 10 ans jour pour jour. Dwight Howard est alors l’un des joueurs les plus dominants de la NBA et l’une de ses personnalités les plus affirmées. Ce soir-là, il s’apprête à infliger au Thunder une performance parmi les plus marquantes de sa carrière.


Si Dwight Howard est parfois moqué de nos jours, il serait bien de se rappeler de ce qu’il était à son prime à la fin des années 2000. Ce match de saison régulière entre le Orlando Magic et l’Oklahoma City Thunder est le parfait exemple du monstre qu’il était. Au Ford Center d’Oklahoma, « Superman » va faire des deux raquettes sa propriété durant tout le match.

Remettons-nous d’abord dans le contexte. Le Magic est à l’époque une équipe qui compte dans le paysage NBA et en constant progrès. Leur début de saison est mitigé mais ils partent largement favoris face à une jeune équipe du Thunder qui a perdu 6 de ses 7 premiers matchs et qui, pour ce match, est privée de sa pépite, Kevin Durant. En sortie de banc, un certain… Russell Westbrook. Oui, ça paraît fou mais, à l’époque, le MVP 2017 n’est qu’un rookie et fait office de 6ème homme pour ses premiers matchs. Sur le terrain au coup d’envoi, deux français. Mickaël Pietrus d’un côté, et Johan Petro de l’autre. Ce dernier s’apprête d’ailleurs à passer une sale soirée face à son adversaire direct.

En effet, D-12 va délivrer une prestation historique. Dominant des deux côtés du parquet, il termine meilleur scoreur, rebondeur et contreur du match. La puissance, la dissuasion, la science du placement, le pivot fait valoir toutes ses qualités. Il se permet même de rentrer quelques shoots mi-distance avec la planche digne d’un Tim Duncan en grande forme. À la fin du match, il affiche 30 points à 12/21, 19 rebonds et 10 contres ! Ajoutant également 3 passes décisives. Il rejoint Kareem Abdul-Jabbar et Hakeem Olajuwon en tant que seul joueur à compiler de tels chiffres sur un match dans ces trois catégories.

https://www.youtube.com/watch?v=CWNZXQJgPxk

À ce jour, il s’agit du seul triple-double de la carrière de Dwight Howard, mais il valait bien le détour. Terminant la saison avec 20.6 points, 13.8 rebonds et 2.9 contres de moyenne, il ravira le premier d’une série de trois trophées de Défenseur de l’année et arrivera 4ème du vote MVP derrière LeBron James, Kobe Bryant et Dwyane Wade. Et surtout, le Magic atteindra quelques mois plus tard les Finales NBA, perdues face aux Lakers.

Un flashback qui permet de recontextualiser à quel point Dwight Howard était dominateur à Orlando, et ce pendant plusieurs années. Si son départ raté aux Lakers, et ses performances moins convaincantes au fil des années ont pu décevoir, il serait bien de rendre le respect qu’il mérite à un joueur 8x All-Star, 3x DPOY, 5x All-NBA 1st Team et 5x meilleur rebondeur de la ligue, pour ne citer que ça…

À lire également : Flashback – La mythique semaine à 56.3 points de moyenne de Kobe Bryant

NBA 24/24 Orlando Magic

Publicité

Dernières actualités