Année après année la NBA s’oriente de plus en plus vers un basket où l’adresse à trois points est plus importante pour un pivot que son rôle près du cercle. Cette statistique insolite entre Brook Lopez et Klay Thompson en est le parfait exemple. 

L’un est réputé depuis son début de carrière pour son shoot incroyablement fiable derrière l’arc, l’autre pour être un intérieur apportant une vraie plus-value offensive. Cette saison, malgré son record de trois points inscrits lors de la même rencontre, Klay Thompson galère un peu avec son shoot, ne tournant qu’à 35,6% de loin, son pire pourcentage en carrière. 

Brook Lopez en revanche est arrivé transformé aux Bucks. L’intérieur passe désormais plus de temps derrière l’arc que sous le panier. Lors de ses huit premières saisons dans la grande ligue, il n’avait inscrit en cumulé que… trois shoots primés. Depuis deux ans le joueur de Milwaukee a développé son shoot, tournant à 34% derrière l’arc, une progression déjà fantastique. Du haut de ses 213 cm, il est devenu cette saison une vraie gâchette, inscrivant en moyenne 3 tirs à trois points par match, le tout à 41,9%. 

Après 13 rencontres, Brook Lopez a donc inscrit 39 trois points… contre 31 pour Klay Thompson ! A l’inverse, l’arrière des Warriors a déjà capté 47 rebonds alors que l’intérieur des Bucks n’en compte que 42 à son compteur.

Cette statistique, aussi incroyable qu’elle puisse paraître, reflète bien l’évolution que prend la NBA ces dernières années. Dans le futur, il sera donc bien difficile, même pour un intérieur, de s’imposer dans la ligue sans avoir de shoot. 

A lire également : L’incroyable nouvelle performance de Tony Parker en sortie de banc

A propos de l'auteur

Le joueur préféré de ton joueur préféré.