Après avoir obtenu les services de Jimmy Butler via un trade ce weekend, les 76ers n’ont pas l’intention de s’arrêter sur leur lancée et se penchent désormais sur l’acquisition d’un shooteur qui, certains l’ont peut-être oublié, fut All-Star en son temps (lors de l’édition 2015).

À Philadelphie on peut enfin se targuer d’avoir un big three de premier choix dans son roster. Ben Simmons et Joel Embiid forment désormais un trio de choc avec Jimmy Butler, arrivé en provenance du Minnesota. La franchise de Pennsylvanie ne compte désormais pas s’arrêter en si bon chemin et serait déjà à la recherche d’un nouvel élément. Cette cible privilégiée n’est autre que Kyle Korver. En effet, selon Kevin O’Connor du média The Ringer, les Sixers ont ravivé leur intérêt pour le sniper des Cavs, en quête d’une nouvelle aventure hors de l’Ohio.

Si cette rumeur n’a donné lieu à rien de plus à ce stade, elle prend tout son sens lorsqu’on constate les carences de Philly à 3 points cette saison. La franchise n’est classée que 22ème équipe de la ligue derrière l’arc avec une moyenne de 33%. Une moyenne tenue en partie par Robert Covington, utilisé comme monnaie d’échange dans le trade avec Butler. Au vu des performances de Korver dans cet exercice (43.1% à 3 points en carrière) et ses récentes velléités de départ de Cleveland, cette option tombe à point nommé.

A noter que Korver a commencé sa carrière à Philadelphie après avoir été drafté à la 51ème place par les New Jersey Nets en 2003 puis immédiatement tradé avec les 76ers. Il y est resté quatre années, et y a réussi sa saison la plus prolifique en 2006-07 avec plus de 14 points de moyenne. À 37 ans, le vétéran pourrait faire le plus grand bien dans le vestiaire comme sur le parquet, et pourquoi pas boucler la boucle là ou tout a commencé.

Toujours selon The Ringer, Philly envisagerait d’autres options telles que Courtney Lee et Trevor Ariza; pourtant récemment débarqué du côté de Phoenix.

Les 76ers sont donc bien décidés à poursuivre leur chantier, et l’arrivée de Butler n’était pas la touche finale des modifications. Affaire à suivre.

À lire également : Les gagnants et les perdants du trade de Jimmy Butler