Cela ne fait maintenant plus aucun doute, Carmelo Anthony devrait bien quitter Houston. Les Rockets font déjà le nécessaire pour le pousser vers la sortie, mais le gros problème pour Melo sera de trouver une franchise qui voudra bien le récupérer, et cela semble être plus compliqué qu’il n’y paraît. On vous dresse 5 options possibles pour celui qui, ne l’oublions pas, a été All-Star 10 fois.

Près d’un mois après l’ouverture de cette nouvelle saison NBA, Carmelo Anthony se trouve déjà sur un siège éjectable à Houston. Malgré les nombreux démentis du GM Daryl Morey sur l’éviction de Melo, le consensus général lui, est sans appel : Melo est contraint de quitter le Texas. C’est en tout cas ce qu’affirment les observateurs et les diverses sources proches.

« Les Rockets ont nié le fait qu’ils se séparaient de Carmelo Anthony, mais deux sources proches déclarent qu’Anthony a été informé que son bref séjour au sein de l’équipe prendrait fin bientôt »

C’est par ce tweet qu’on été lancées les rumeurs autour de Melo, appuyées depuis par ESPN et notamment le fameux Woj. Pour Stephen Jackson, Anthony est carrément poussé hors de la ligue. Le pire pour Melo, c’est que la situation peut encore empirer, puisqu’il pourrait se retrouver sans équipe pour la première fois de sa carrière au cours d’une saison. Mais d’autres options sont également possibles. On fait le point.

5. La retraite anticipée

À 34 ans, Carmelo a le CV bien étoffé : sélectionné à 10 reprises pour le All-Star Game de 2007 à 2017, il est également triple médaillé d’or aux Jeux Olympiques avec la Team USA (2008, 2012, 2016). En 15 saisons, Melo a marqué 25.551 points en carrière, ce qui le classe 19ème des meilleurs marqueurs de l’histoire de la NBA. Même s’il a encore sûrement les jambes pour jouer quelques saisons de plus, l’option de la retraite ne serait pas condamnable. D’autres destinations plus exotiques telles que la Chine ou ailleurs à l’étranger pourraient également être envisagées. Mais ne nous voilons pas la face, personne n’a envie de voir ça pour un tel joueur.

4. Prendre une décision après le All-Star Game

Si Carmelo n’est pas sûr de prendre d’ores et déjà sa retraite, il devrait néanmoins prendre du recul afin de prendre la meilleure décision. Attendre jusqu’à la fin du weekend du All-Star Game pourrait lui laisser le temps nécessaire pour réfléchir à ses options et ne pas se précipiter tête baissée dans un choix qu’il pourrait regretter par la suite. ESPN rapporte que beaucoup de front offices se demandent actuellement s’il leur serait bénéfique d’accueillir Melo ou non. Cette période est très peu propice aux changements de roster, puisque la saison vient à peine de commencer et que les équipes mettent des choses en place. Ceci pourrait mener Anthony à un stand-by, dans l’attente que le marché s’anime à nouveau début 2019. Et pourquoi pas revenir chez un prétendant au titre ?

3. Encadrer une jeune équipe

Le vétéran dispose du bagage nécessaire pour prêter main forte à une franchise composée de jeunes joueurs. Rejoindre une jeune équipe qui espère jouer les trouble-fêtes pourrait être une option crédible. Parmi ces franchises les Bucks, les 76ers et les Nuggets pourraient parier sur Anthony.

En effet, après plusieurs années de disette, terminant au mieux la saison au premier tour des playoffs, les Bucks font aujourd’hui partie des principaux challengers à l’Est. Pendant ce temps, les Sixers viennent de frapper un grand coup avec le récent trade de Jimmy Butler, et ils pourraient bien accentuer leur nouveau statut avec la présence d’Anthony. À l’Ouest, les Nuggets cherchent à confirmer leur incroyable début de saison. L’option Melo pour apporter de l’expérience dans un effectif ayant une moyenne d’âge de 24 ans, ce qui serait judicieux pour Denver. Lui qui avait été drafté à la 3ème position par ces même Nuggets en 2003 pourrait en outre boucler la boucle de la plus belle des façons.


2. Rejoindre les Celtics

Kyrie Irving a déclaré dimanche soir que les Celtics pourraient avoir besoin de la présence d’un vétéran de plus dans le roster. Les déclarations de la superstar des C’s, qui parlait d’un joueur ayant environ « 15 ans d’expériene », collent étrangement avec Carmelo Anthony. La situation précaire de Melo avec les Rockets leur donne des chances d’attirer les faveurs de l’ailier, d’autant que le début de saison des hommes de Brad Stevens est poussif. Malgré un roster ultra-compétitif, Anthony pourrait toujours apporter de la fraîcheur en sortie de banc. Le statut de Boston dans la conférence Est pourrait d’autant plus séduire Melo. Affaire à suivre.

1. Signer avec les Warriors

Et pourquoi pas lui ? Attention, c’est vraisemblablement l’option la plus folle de notre top 5. Mais si Melo a toujours envie de jouer pour un prétendant au titre, sa plus grande chance de décrocher une bague de champion avant de tirer sa révérence en NBA est de jouer pour le champion en titre. On sait ce qu’ont provoqué les récentes signatures de Kevin Durant et de DeMarcus Cousins dans la Baie. Bémol : les dernières saisons d’Anthony ne font pas de lui un apport important dans un effectif déjà conçu pour tout gagner cette saison. Cette option profiterait plus à Anthony qu’aux Warriors. Mais si Melo veut s’assurer d’enfin porter le trophée Larry O’Brien, il pourrait y songer.

Nul ne sait ce qui se produira, et le dénouement de l’histoire ne figure peut-être pas parmi ces 5 propositions. Espérons en tout cas pour Melo qu’il trouve un projet dans lequel il pourra s’épanouir et se relancer. Car la période actuelle est difficile à voir pour quiconque a connu le joueur dans ses belles années.

À lire également : Des tensions dans le vestiaire des Warriors ?