Pedro Martinez a laissé sa place à Velimir Perasovic sur le banc de Vitoria. Pour cette semaine à deux rencontres, les espagnols ont rendez-vous avec des équipes du haut de tableau.


En retard après sept journées, Vitoria pointe actuellement à la onzième place du classement avec un bilan de seulement deux victoires pour cinq défaites. A cause de ces résultats, le front office a décidé de se séparer de Pedro Martinez pour faire revenir un ancien de la maison, le croate Velimir Perasovic. Ce changement doit amener un électrochoc dans une équipe qui espère mieux que la deuxième partie du classement à la fin de la saison (Vitoria accueillera le Final Four).


Il faut donc rapidement tourner la page et regarder droit devant. Justement, pas le temps de gamberger pour Vincent Poirier et compagnie. Cette semaine se déroule les Rounds 8 et 9 de l’Euroleague et le Baskonia a un programme chargé avec des adversaires comme Milan (4ème) et le Panathinaïkos (7ème). Le nouveau coach doit trouver des solutions pour viser au moins une victoire sur les deux matchs. Et pourquoi pas un 2/2 ?

Pour la première journée de la semaine, le Fenerbahçe reçoit le Darussafaka pour un petit derby d’Istanbul. Le lendemain, Léo Westermann va retrouver Moscou pour jouer contre son ancien club du CSKA. Des retrouvailles avec une envie de revanche ? C’est bien possible et le Zalgiris possède des arguments pour embêter l’armée russe sur ses terres.

Dans le bas du classement, le Khimki Moscou va défier pour la première fois de son histoire le Buducnost Podgorica. Les deux équipes ont le même bilan (1-6) et les joueurs du Monténégro restent sur une performance historique avec 21 tirs à 3 points dans leur opposition face à Vitoria. S’il garde la main chaude, Edwin Jackson peut enchainer et (enfin) lancer sa saison.

L’Olympiacos doit stopper sa mauvaise série (3 défaites). Ils ont tenu tête au Fenerbahçe la semaine dernière mais ce n’était pas assez pour contrer un Kostas Sloukas de gala. Cette semaine, les grecs vont commencer par un déplacement en Allemagne, pour affronter le Bayern, équipe contre laquelle les « Reds » n’ont jamais perdu. Jeudi, il faudra enchainer contre le champion en titre du Real Madrid.

Enfin, deux équipes peuvent poursuivre leurs séries : L’Anadolu Efes Istanbul ne fait pas de bruit mais reste un solide cinquième au classement. Ils affrontent d’abord le Maccabi Tel-Aviv qui n’est pas dans une grosse dynamique (4 défaites), avant de jouer un derby contre le Darussafaka. Pour Barcelone, le programme est un peu plus chargé (Panathinaïkos et Milan) mais les cinq succès consécutifs font du bien au moral et les coéquipiers de Thomas Heurtel ne voudront pas s’arrêter là.

Round 8 :

Mardi 20 novembre :

Anadolu Efes Istanbul vs Maccabi Fox Tel-Aviv (18h)

Fenerbahçe Istanbul vs Darussafaka Tekfen Istanbul (19h)

FC Bayern Munich vs Olympiacos Le Pirée (20h30)

Real Madrid vs Herbalife Gran Canaria (21h)

Mercredi 21 novembre :

Khimki Moscou vs Buducnost Voli Podgorica (18h)

CSKA Moscou vs Zalgiris Kaunas (18h45)

Panathinaïkos Opap Athènes vs FC Barcelone Lassa (20h)

Olimpia Milan vs Kirolbet Baskonia Vitoria Gasteiz (20h45)

Round 9 :

Jeudi 22 novembre :

Darussafaka Tekfen Istanbul vs Anadolu Efes Istanbul (18h15)

Olympiacos Le Pirée vs Real Madrid (19h45)

Maccabi Fox Tel-Aviv vs Fenerbahçe Istanbul (20h05)

Herbalife Gran Canaria vs FC Bayern Munich (21h30)

Vendredi 23 novembre :

Zalgiris Kaunas vs Khimki Moscou (18h45)

Kirolbet Baskonia Vitoria Gasteiz vs Panathinaïkos Opap Athènes (20h30)

Buducnost Voli Podgorica vs CSKA Moscou (20h30)

FC Barcelone Lassa vs Olimpia Milan (21h)

Semaine double en Euroleague pour notre plus grand plaisir. De belles affiches, des derbys et des équipes qui vont devoir poursuivre leurs séries ou relancer une dynamique positive. Ça commence dès ce soir et il faudra rester accroché à son siège jusqu’à vendredi !

A lire également : Le récap du Round 7 !

A propos de l'auteur

Rédacteur pour Parlons Basket. À laissé tomber la balle d'entre ses mains pour y mettre un clavier. Fan du Spurs basketball et du jeu européen (Euroleague, Eurocup, ABA League...). À des troubles du comportement à chaque passe de Teodosic.