La gâchette du Sky de Chicago Allie Quigley s’est engagée avec le club italien de Schio. Elle ne disputera cependant pas la rencontre face à Bourges ce soir.

Le champion en titre italien a frappé fort pour palier à la blessure de son arrière Francesca Dotto. C’est ainsi la double All-Star WNBA Alexandra (« Allie ») Quigley qui jouera désormais sous les ordres de Pierre Vincent.

Une arrivée de taille au vu du CV de la joueuse naturalisée hongroise. Cette dernière compile ainsi un titre de championne de Hongrie et de Pologne, ainsi que la distinction de sixième joueuse de l’année 2017 en WNBA. Elle présentait cette saison une moyenne de 15 points par match en 30 minutes de jeu sous le maillot de Chicago.

Quigley connaît déjà bien la salle du PalaRomare, puisqu’elle y avait inscrit 35 points lors de sa venue sous les couleurs de Fenerbahce en 2016. Le directeur général de l’équipe italienne ne fait pourtant preuve d’aucune rancune sur le site du club, ravi de la venue de sa nouvelle joueuse.

« L’arrivée de Quigley envoie un signal fort. Nous avons connu des blessures et nous savions que nous devions intervenir car nous voulons atteindre tous les objectifs que nous nous sommes fixés. Après deux mois de compétition, nous avons compris que l’on devait se renforcer à ce poste pour progresser. Avec l’arrivée de Quigley, nous sommes certains d’hausser le niveau technique de l’équipe. »

L’Américaine ne sera malgré tout pas disponible ce soir, et devra regarder ses nouvelles coéquipières se débrouiller seules face à Bourges dans le cadre de la 4e journée d’Euroligue.

Quigley devrait donc effectuer ses grands débuts avec sa nouvelle équipe dimanche, face à San Martino.

A lire également : Bria Hartley revient sur sa première sélection avec les Bleues