Publicité

NBA – Pourquoi Dennis Rodman a commencé à se teindre les cheveux

(DR)

Dennis Rodman, un parcours vraiment incroyable. Plusieurs années aux côtés des Bad Boys, David Robinson ou encore Michael Jordan et Scottie Pippen. Un talent merveilleux pour le rebond et le troll. Des relations amicales avec le leader de l’une des dictatures les plus strictes au monde. Des tentatives de suicide ratées, aussi. Et cette fameuse manie de se teindre les cheveux. Mais pourquoi d’ailleurs ? Explications.

Publicité

Je me foutais de ce que les gens racontaient sur moi.

Le ton est donné. Dennis Rodman, ce n’est pas moins de 14 années dans la ligue. Un défenseur hors-normes drafté en 1986 par les Pistons, davantage connus à l’époque sous l’appellation des Bad Boys. Et oui, ça sortait les épaules sous les cercles, mais aussi les poings, comme le démontrent les plus grosses bagarre de la décennie.

Dennis évoluera dans cet environnement jusqu’en 1993, où il passera même à deux doigts de mettre fin à ses jours juste devant le Palace d’Auburn Hills. En vain, il s’endormira dans la voiture et ses coéquipiers le trouveront le lendemain au réveil, revolver en main. Plus tard, le fantasque intérieur confiera :

Ce soir-là, j’ai tué le Dennis qui essayait de se conformer à l’image qu’on lui imposait

Publicité

En 1993, il rejoint San Antonio où il cohabite deux saisons avec le légendaire David Robinson. Un passage qui marque également le début de sa relation avec la chanteuse Madonna, à partir de 1994. Une « amourette » tumultueuse, Madonna étant excentrique et exigeante, comme en témoigne cette anecdote assez dingue :

Un jour, alors que je jouais une partie de cartes à Vegas, elle m’appelle en hurlant comme si quelqu’un venait de mourir : « Je suis prête à être enceinte, ramène ton cul à New York ! » 

J’ai immédiatement pris l’avion.

(crédit : DR)
Lire aussi | Dennis Rodman explique pourquoi il ne parlait jamais à Jordan et Pippen

Publicité

Au cours de ces quelques temps avec Madonna, la présence de Dennis se fait de plus en plus rare aux entrainements, les relations avec le staff et ses coéquipiers des Spurs se dégradent. Mais sur une note plus légère, c’est également à cette époque que commencent à fleurir les célèbres coupes de cheveux du joueur : Rodman arborait quotidiennement une nouvelle coiffure, toujours plus excentrique que la précédente.

Combiné à la personnalité décalée de Madonna, le besoin de Rodman de se démarquer des masses prenait alors tout son sens au travers de ses cheveux. Et si sa relation avec la chanteuse ne fut que très courte, cette habitude capillaire le poursuivra dans ses années à Chicago, comme en témoignent les photos ci-dessous, sous le maillot des Spurs puis des Bulls :

Publicité




Pourtant, à son arrivée dans la ligue, Dennis n’était pas du tout excentrique physiquement. Un style même assez classique pour un joueur, dans ses premières années aux Pistons :

(crédit : DR)

La célébrité, la sur-médiatisation, l’argent et le fil de ses rencontres auront donc fortement influencé l’évolution de Rodman. Ajoutez à cela une possible tendance à la dépression, un mal-être intérieur, et vous obtiendrez alors un joueur qui a mal supporté le poids d’une carrière. A titre d’exemple, l’histoire raconte également que le journaliste Craig Sager lui a sauvé la vie de justesse en 1993. Rien qu’au travers de ces quelques lignes, on note déjà deux tentatives de suicide. La même année.

Publicité

Alors oui, ce n’est malheureusement pas une suite de carrière irréprochable à la Kobe Bryant, entre famille et business. Mais malgré tout, on l’aime notre Dennis Rodman. Lui et sa fâcheuse tendance à toujours « planer », même pour sauver la balle.

Dennis Rodman NBA 24/24 Pourquoi... ?

Feed NBA 24/24