Le premier du classement n’est pas russe, ni espagnol. Un désordre dans l’équilibre du début de saison avec une équipe qui commence à s’installer dans la compétition au fil des journées. Derrière le peloton de tête, l’Olympiacos remonte sous l’impulsion de son rookie. 


Huitième au classement il y a encore quelques journées, l’Olympiacos effectue une belle remontée. A la cinquième position, l’équipe de David Blatt profite de la forme olympique de son poste 5 américain, Zach LeDay (24 ans, 2m01). Repéré cet été après une saison à l’Hapoel Gilboa Galil (Israël) et une Summer League NBA (Atlanta Hawks), l’ancien joueur de Virginia Tech fait déjà les beaux jours au Pirée.


Face au Buducnost Podgorica, le Marsupilami de Dallas  a connu une soirée record. En effet, avec 42 d’évaluation et 28 points, il établit deux records personnel en Euroleague, compétition qu’il découvre cette saison. Il complète tout ça avec 8 rebonds, 1 passe, 2 interceptions tout en shootant à 7/8 à 2 points et 2/3 de loin. Il inscrit 15 de ses 28 points dans les quatre dernières minutes, de quoi faire plier les monténégrins 92-70.

Le Fenerbahçe prend le contrôle de l’Euroleague. Avec une nouvelle victoire – la sixième consécutive – contre Barcelone (65-84), les hommes de Zeljko Obradovic sont en tête du classement (grâce au point-average). C’est Marko Guduric qui fait le plein de confiance. Utilisé moins de 20 minutes en moyenne depuis le début de saison, le serbe termine la rencontre avec 13 points, 5 rebonds, 4 passes, 3 interceptions et 24 d’évaluation, sa meilleur performance de l’année.

Alors que l’Anadolu Efes Istanbul enregistre un cinquième succès de rang pour assurer une belle quatrième place, Milan perd du terrain avec une deuxième défaite de suite. Les turcs disposent de Vitoria, finalement encore fragile (96-85) et trop faible face à au collectif d’Ergin Ataman (7 joueurs à plus de 10 d’évaluation pour 117 au total). C’est le Zalgiris Kaunas qui est venu à bout de l’Olimpia Milan (83-78). Brandon Davies réalise un gros chantier et fini en double-double avec 27 points (record personnel), 10 rebonds, 4 passes, 1 interception, 1 contre et 35 d’évaluation. Dominée aux rebonds (42-29) et aux passes (27 contre 17), l’équipe milanaise lâche plusieurs fois dans le match et notamment le deuxième quart-temps (22-8).

Il était obligatoire pour le Khimki Moscou que son collectif élève son niveau pour exister sans Alex Shved. C’est chose faite et notamment grâce à deux de ses américains, Anthony Gill (23 d’évaluation) et Charles Jenkins (17 d’évaluation) qui réalisent leur meilleur match de la saison. A la maison, les russes s’imposent 76-68, en contrôlant la rencontre face au Panathinaïkos, toujours sans nouvelles de son meneur, Nick Calathes (-4 d’évaluation). La Green Team fait le chemin inverse de son meilleur ennemi du Pirée et recule à la huitième place.

Le Maccabi Tel-Aviv retrouve le chemin de la victoire. Dans sa Menora Mivtachim Arena, le club nation s’impose facilement contre le Bayern Munich, 95 à 71. Un succès collectif en tout point avec 113 d’évaluation et 7 joueurs de l’effectif au dessus des 10 d’éval (Wilbekin, Caloiaro, Roll, Kane,Tyus, Black, Zoosman). Après son changement de coach le Maccabi semble avoir trouvé son match référence.

Enfin, dans la guerre des étoiles, le CSKA Moscou tape le Real Madrid en Espagne (88-93). Pour renverser la vapeur au retour des vestiaires, Moscou s’appuie sur un trio Higgins (24 points, 4 passes), Clyburn (18 points, 6 rebonds, 1 passe, 2 interceptions, 27 d’évaluation) et De Colo (15 points, 3 rebonds, 5 passes) qui inflige un 19 à 6 aux madrilènes afin de mener 55-64 dans le troisième quart-temps.

Darussafaka Tekfen Istanbul 71 – 75 Herbalife Gran Canaria

MVP du match : Marcus Eriksson – 23 points, 1 rebond, 4 interceptions et 22 d’évaluation

Zalgiris Kaunas 83 – 78 Olimpia Milan

MVP du match : Brandon Davies – 27 points, 10 rebonds, 4 passes, 1 interception, 1 contre et 35 d’évaluation

Maccabi Fox Tel-Aviv 95 – 71 FC Bayern Munich

MVP du match : Michael Roll – 14 points, 4 rebonds, 4 passes, 1 interception et 21 d’évaluation

Real Madrid 88 – 93 CSKA Moscou

MVP du match : Will Clyburn – 18 points, 6 rebonds, 1 passe, 2 interceptions et 27 d’évaluation

Khimki Moscou 76 – 68 Panathinaïkos Opap Athènes

MVP du match : Anthony Gill – 21 points, 5 rebonds, 2 passes, 1 interception et 23 d’évaluation

Anadolu Efes Istanbul 96 – 85 Kirolbet Baskonia Vitoria Gasteiz

MVP du match : Rodrigue Beaubois – 14 points, 2 rebonds, 6 passes, 2 interceptions et 18 d’évaluation

Olympiacos Le Pirée 92 – 70 Buducnost Podgorica

MVP du match : Zach LeDay – 28 points, 8 rebonds, 1 passe, 2 interceptions et 42 d’évaluation

FC Barcelone Lassa 65 – 84 Fenerbahçe Istanbul

MVP du match : Marko Guduric – 13 points, 5 rebonds, 4 passes, 3 interceptions et 24 d’évaluation

Le Top 3 semble tout a fait logique. Suive quelques équipes que l’on peut qualifier de « bonnes surprises ». L’Anadolu est séduisant depuis le début et s’intercalle entre le Real et l’Olympiacos, monstres sacrés de l’Euroleague. Milan recule et le ventre mou reste à une ou deux victoires du Top 5 avec des équipes comme le Panathinaïkos, le Zalgiris ou le Khimki Moscou. Attention à Vitoria qui ne décole toujours pas.

A lire également : Tony Parker le bâtisseur !

A propos de l'auteur

Rédacteur pour Parlons Basket. À laissé tomber la balle d'entre ses mains pour y mettre un clavier. Fan du Spurs basketball et du jeu européen (Euroleague, Eurocup, ABA League...). À des troubles du comportement à chaque passe de Teodosic.