On le sait, la NBA développe maintenant sa marque à travers le monde pour tenter de conquérir différents marchés, notamment à travers l’utilisation de ses réseaux sociaux. Mais un « oubli » assez curieux a passablement énervé Enes Kanter.

A lire ensuite : Une franchise sur Ntilikina, les Knicks font bloc

Lundi, le compte Instagram NBA Europe a posé une question plutôt innocente en apparence, celle de savoir quel joueur turc réalisait la meilleure saison jusqu’alors. Sur l’image apparaissaient Cedi Osman, Furkan Korkmaz ou encore Ersan Ilyasova… mais pas Enes Kanter. Etrange, quand on sait que le pivot des Knicks tourne à 15 points et 12 rebonds cette saison.

Stupéfait de ne pas voir son nom et sa photo figurer sur ce post, et flairant la raison de son absence, le pivot des New York Knicks s’est empressé de s’en prendre à la ligue en public via Twitter.

https://twitter.com/Enes_Kanter/status/1069695509756030976

« Et bah ! Ca a peur de mettre mon nom… Bande de lâches apeurés. Les effets du dictateur turc Erdogan »

« La ligue est supposée se battre pour l’inclusion et les droits humains.
Arrêtez d’avoir peur d’un #Dictateur et faites ce qui est juste.
J’espère que vous avez appris de cette leçon »

Pour rappel, Kanter est sous la menace du régime turc à cause de ses critiques répétées envers le président Erdogan. Déchu de son passeport, il avait été arrêté en 2017 dans un aéroport roumain et menacé d’expulsion vers la Turquie. Il a également encouru quatre ans de prison pour ses tweets critiquant Erdogan et son régime.

Se rendant compte de son excès de politiquement correct, la NBA a vite réagi et s’est excusée auprès de Kanter via un nouveau poste sur NBA Europe. Des excuses acceptés par Kanter.

« Correction très importante : évidemment, Enes Kanter doit être inclus. Nos excuses »

Une erreur probablement pas anodine de la NBA, qui ne s’est pas illustrée de la meilleure des manières sur ce coup. Bravo à Kanter pour sa vigilance.

A lire également : Quand Enes Kanter rend hommage au créateur de Bob L’Eponge