Face aux championnes en titre d’Ekaterinburg, le Tango a réalisé un sublime match. Vaillantes jusqu’au bout, les Berruyères ont finalement chuté sur le score de 70-74.  

À l’image du Palais des Sports du Prado, le match était attendu par beaucoup. Un grand défi attendait Bourges, qui allait se mesurer à un monstre européen.

Les joueuses du Tango débutent fort dans le sillage d’une Marine Johannès adroite – comme à son habitude – à trois points. Le premier quart-temps se poursuit par le réveil des Russes. Elodie Godin parvient pourtant à gérer le coup chaud de Brittney Griner pour maintenir Bourges devant au score à la fin du premier acte (20-19).

Lors du deuxième quart-temps, le duel entre la capitaine de Bourges et Brittney Griner repart de plus belle. Ekaterinburg met en place son rythme et prend peu à peu des longueurs d’avance. Dans le sillage de Nayo Raincock-Ekunwe, Bourges s’accroche pour retourner aux vestiaires avec seulement 3 points de retard (31-34).

Après une prestation de freestyle basket de la part du champion du monde de cette discipline, Brisco, le match reprend dans un Prado en feu. Le duo Kayla McBride – Emma Meesseman mène la danse et permet aux Russes de prendre 10 points d’avance. Mais Bourges n’a pas dit son dernier mot ! Grâce à l’appui du public et une exécution de haut niveau, Bourges revient dans le match pour égaliser à l’aube des 10 premières minutes (48-48).

De retour sur les parquets, les deux équipes sont au coude à coude pendant plusieurs minutes. L’expérience des championnes d’Europe pèse dans la balance et leur permet de prendre le large de six points à une minute de la fin grâce à deux lancers de McBride. Pour beaucoup, le match est plié : Bourges, qui s’était battu tout au long de la rencontre, allait devoir s’incliner face aux Russes. Mais c’était sans compter sur le talent de Cristina Ouvina et Katherine Plouffe, qui plantent deux banderilles à trois points sur les deux dernières possessions. Bourges égalise de nouveau et se dirige en prolongations (63-63)!

Les Russes prennent rapidement de l’avance, mais Cristina Ouvina et Alexia Chartereau maintiennent les Berruyères à quelques unités de leurs adversaires. Un tir raté de Marine Johannès et des lancers francs réussi pour Ekaterinburg scelle malgré tout le sort du match. Bourges s’incline 70-74 face au Championnes d’Europe, après une prestation de très haut niveau.

Ce match, malgré la défaite, annonce de belles choses pour le futur du Tango. Les joueuses peuvent sortir la tête haute de cette rencontre. 

A lire également : Queralt Casas quitte Charleville-Mézières

A propos de l'auteur

Rédacteur pour Parlons Basket. Fan de basket depuis l'âge de deux ans, tout particulièrement de NBA