Publicité

NBA – Fin de match rarissime à Charlotte

Tony Parker

Cette nuit, les Hornets sont venus à bout des Pistons (108-107) pour enregistrer un troisième succès consécutif pour la première fois de la saison. Ce succès a été acquis sur le fil, et surtout au terme d’un scénario rocambolesque.

Comme souvent avec Charlotte, la fin de match s’est jouée dans un mouchoir de poche. Hornets et Pistons étaient en effet à égalité à 30 secondes de la fin de la partie (104-104), lorsque le jeu des lancers francs a débuté. Kemba Walker a donné l’avantage aux siens en réussissant un de ses 2 essais (105-104), avant que Blake Griffin ne sorte un vilain 0/2 à 23 secondes du terme. Jeremy Lamb a ensuite imité son coéquipier avec un 1/2 (106-104). Puis c’est Langston Galloway qui a remis tout le monde à égalité (106-106), laissant une balle de match aux Hornets.

Sans surprise, c’est Kemba Walker qui remonte la balle, mais il décide étonnamment de passer le ballon à Lamb. L’arrière prend ses responsabilités et rentre le tir à 0.3 seconde du terme. La salle explose, Michael Jordan est content, les joueurs célèbrent. Ball game.

[…] A lire également : Michael Jordan corrige Malik Monk au bord du terrain

Oui mais voilà, les arbitres se dirigent vers les écrans. La salle se tait. Qu’est-ce qui peut bien justifier un tel recours sur une action si nette ? Une vérification de l’horloge ? Un pied sur la ligne qui traîne ? Rien de tout ça. Les arbitres regardent en fait Malik Monk, qui, alors qu’il était remplaçant pour cette dernière séquence, est entré sur le terrain un peu trop tôt pour célébrer le tir victorieux de Lamb. On le voit clairement sur la vidéo ci-dessous :

Les arbitres, conformément au règlement, infligent alors une faute technique aux Hornets pour avoir été 6 sur le terrain en même temps. Conséquence : un lancer franc pour recoller à 108-107, réussi par Galloway, et la possession pour tenter un miracle sur les quelques centièmes de secondes restants. Il n’en sera rien : Nicolas Batum récupère le ballon sur la longue remise en jeu, et Charlotte valide son succès, définitivement cette fois.

L’essentiel est en tout cas là pour les frelons, qui se sont faits une belle frayeur. Rendez-vous maintenant face aux Knicks dans 2 jours, pour essayer de porter la winning streak à 4 matchs. Une rareté en Caroline du Nord ces dernières années.

Mais aussi : Les superbes mots de Tony Parker pour Frank Ntilikina

Charlotte Hornets NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA