C’est à l’occasion d’un match entre Hornets et Lakers en décembre 2018 que LeBron James revenait sur sa première rencontre avec le propriétaire de ses adversaires du soir, un certain Michael Jordan. Pour cela, il faut remonter à l’année 2001 dans l’Illinois. Flashback.


Ce n’est un secret pour personne : LeBron James est fan de Michael Jordan depuis toujours. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le King arbore le numéro 23, en référence à celui qui fut, comme pour beaucoup de jeunes garçons de son âge à l’époque, son idole.

Si la photo en couverture de cet article est célèbre, elle ne représente pour autant pas la première rencontre en James et Jordan. Cette première remonte en effet à deux ans auparavant, quand LeBron, âgé de 16 ans, dispute un tournoi à Chicago en 2001. Une connaissance de MJ l’y repère, et invite James et son grand ami Maverick Carter à venir s’entraîner dans un gymnase hype de Chicago que beaucoup de joueurs NBA fréquentent. LeBron et Carter prennent donc leurs habitudes et côtoient les Antoine Walker, Ron Artest et compagnie. Jusqu’au jour fatidique où un Dieu vivant fait son apparition. Carter raconte :


Je n’oublierai jamais ça. C’était un des derniers jours, et on était toujours les derniers à partir. C’était à l’époque où Michael s’apprêtait à annoncer sa décision de revenir aux Wizards. Bref, on se prépare à partir, on pousse la porte, et cette Ferrari rouge se pointe. Et pour LeBron comme pour moi, c’est littéralement le Jésus Noir qui descend la rue dans sa Ferrari, avec un bob sur la tête.

Il sort de sa voiture, il marche vers nous, et on avait l’impression qu’il était en lévitation. On aurait dit que ses pieds ne touchaient pas le sol. Michael Jordan, en chair et en os. Je n’arrivais pas à y croire. On est montés à l’étage avec [deux amis à lui], et il nous a parlé pendant une quinzaine de minutes. C’est la première fois que LeBron a rencontré Jordan. Honnêtement, je ne me rappelle de rien au niveau du contenu. Je crois qu’il parlait à LeBron de ce que c’était d’être en NBA, d’être un pro, enfin quelques leçons quoi, mais… Tout avait l’air si flou pour moi, j’avais l’impression d’écouter Dieu parler

Voir aussi | La vidéo rare de Klay Thompson, 8 ans, demandant un autographe à Michael Jordan

Avance rapide de deux décennies après cette incroyable histoire, et à la veille d’affonter les Hornets, LeBron s’est à nouveau exprimé sur ce moment si particulier. Avec la même métaphore religieuse que son pote Maverick Carter :

C’était divin. Je l’ai déjà dit plusieurs fois, mais c’était comme rencontrer Dieu pour la première fois. C’est ce que j’ai ressenti, en tant qu’ado de 16 ans, la première fois que j’ai rencontré Michael Jordan


Pas surprenant quand on connait la passion du King pour son héros d’enfance. Quelques années en arrière, il expliquait à Oprah Winfrey son mimétisme pour ressembler à MJ :

Je voulais être Mike. Je faisais tout ce qu’il faisait. Je portais un wristband sur mon avant-bras comme lui… Sauf la boucle d’oreille, ça c’était son truc. Mais je faisais tout comme lui

Les deux hommes se croiseront peut-être ce soir en marge du match, pour une poignée de mains à 9 titres et plus de 63.000 points en carrière. Royal.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs