Klay Thompson est connu pour être un shooteur venu d’une autre planète, à l’instar de son Splash Bro Steph Curry. Et c’est sûrement parce qu’il vient d’une autre planète que Klay Thompson est si… étrange.

Parfois blagueur hilarant, parfois stoïque, loué pour sa connaissance digne d’une encyclopédie par ses coéquipiers, Klay Thompson est décidément l’un des joueurs les plus bizarres et durs à cerner de la NBA. Dans une ligue bourrée de superstars qui s’apparentent davantage à des demi-dieux au vue de leurs performances stratosphériques, Klay dénote avec son stoïcisme de robot. Cette perception n’est pas arrangée par quelques séquences pour le moins loufoques. Une attitude bizarre qui serait visiblement de famille. Son père, l’ancien joueur de NBA Mychal Thompson, a l’un des flux Twitter les plus… détonants.

Maintenant je sais ce que NASA signifie selon moi. No Access Sorry (Accès interdit désolé) …hole (trou)!! NASA… Oh ce dernier mot, dans le cas où vous l’auriez mal compris, est… Astrohole (trou astrologique?)… ASTROhole… Ne vous y perdez pas.

Bon courage pour essayer de décrypter cette « blague » du patriarche Thompson.

Mais on vous l’a dit, son fils n’est pas en reste. Dernier exemple en date, interviewé par Kerth Burke à la mi-temps du match de vendredi contre les Kings, Klay Thompson nous a offert une réponse d’une étrangeté dont lui seul à le secret.

Interrogé sur l’intensité du match et sur le mouvement de balle permettant à Golden State d’avoir des tirs ouverts derrière l’arc, Klay a longuement bégayé avant de donner une réponse aussi cohérente qu’un système de Fred Hoiberg… puis de conclure avec un hochement de tête serein, visiblement fier de son raisonnement.

A lire également : Avec quels joueurs Klay préférerait-il survivre sur une île sauvage ?

Ce genre d’interview n’est pas une première pour Thompson. Souvenez-vous, en 2014, il était interviewé par Rosalyn Gold-Onwude, avant de se faire verser de l’eau sur la tête par Stephen Curry. L’occasion d’une réaction un peu hors du commun des mortels, « à la Kawhi ».

Rassurez-vous, on peut faire encore plus loufoque. L’an dernier, un journaliste de New York a interrogé Klay sur… les échafaudages de la ville, sans savoir qu’il était en fait une star de la NBA. Le sniper des Warriors a en tout cas apprécié.

S’il peut abattre des records les uns après les autres, Klay Thompson peut aussi lâcher prise une fois rentré aux vestiaires. À l’image de cette interview en 2016 où il a répondu au journaliste après le match accompagné…d’une bière. Ou bien de ses pas de danse endiablés dans une discothèque en Chine l’année suivante.

Klay Thompson n’est visiblement pas qu’une arme fatale derrière la ligne à 3 points, il peut aussi nous offrir des anecdotes loufoques au possible et des interviews complètement lunaires. Comme quoi on peut être une superstar de la NBA et rester tout aussi… perché. Et n’oubliez pas de faire comme Klay : sortez couverts.

https://twitter.com/leaguefits/status/1075011194963091456

Mais aussi : La folle performance de Stephen Curry à la TV japonaise