NBA – 3 idées de trades pour que les Lakers récupèrent Anthony Davis

Anthony Davis chez les Lakers ?

Selon la plupart des insiders, les Lakers sont les « favoris » pour accueillir Anthony Davis avant la trade deadline ou, plus probablement, l’été prochain. Mais comment faire pour trouver un deal qui arrange tout le monde ? On propose 3 solutions.


1. La solution classique : un trade entre Lakers et Pelicans

La solution la plus simple prendrait la forme d’un échange de joueurs entre les deux franchises, auquel L.A. pourrait également ajouter quelques futurs picks de draft. Plusieurs possibilités sont envisageables dans ce cas de figure. Voici une des plus équilibrées selon nous :

Ce trade semble plutôt intéressant, puisqu’il permet aux Lakers de récupérer Davis ainsi qu’un meneur en la personne d’Elfrid Payton pour remplacer Rajon Rondo, qui ferait le chemin inverse. Kentavious Caldwell-Pope, pas dans les plans des Angelinos et qui est le deuxième joueur le mieux payé derrière LeBron James, partirait également, ce qui arrangerait tout le monde. Les Lakers devraient cependant sacrifier leur « energizer » et homme à tout faire Lance Stephenson ainsi qu’un de leurs jeunes, Brandon Ingram. Mais soyons réalistes, attirer Davis ne se fera pas sans lâcher du lourd, et Los Angeles est prêt à le faire.

A lire également : Le plan des Celtics pour recruter Anthony Davis

2. Un trade à trois équipes

Si les Lakers et les Pelicans n’arrivent pas à se mettre d’accord entre eux, la très probable solution sera de faire appel à une troisième équipe. Les possibilités sont infinies ou presque de ce point de vue, mais nous avons choisi un trade potentiel qui, là encore, bénéficierait au mieux à toutes les franchises impliquées :

Dans ce trade complexe, notez d’abord que New Orleans recevrait aussi 1 ou 2 premiers tours de draft, et Phoenix également.

Cette configuration permettrait aux Lakers et aux Pelicans de se servir de Phoenix pour « éponger » leurs contrats-boulets respectifs (Hill pour NOLA, et KCP pour LA). Les Suns récupèreraient ainsi un joueur intéressant avec Caldwell-Pope, clairement en manque de temps de jeu par rapport à son potentiel, et un role player, Solomon Hill, qui pourrait aider dans le vestiaire.

Les Pels, eux, en plus de se débarrasser de Hill, ne perdraient pas d’autres joueurs que Davis, gardant ainsi tous leurs autres atouts, notamment Jrue Holiday, Elfrid Payton, Julius Randle et Nikola Mirotic. Quant aux Lakers, ils devraient essuyer deux pertes conséquentes : Brandon Ingram, dont les bruits de couloir annoncent qu’il est le jeune joueur des Lakers le plus susceptible d’être échangé à cause de son incompatibilité avec LeBron James, et Josh Hart, lui aussi prometteur. Mais les Angelinos pourraient compter sur un potentiel 5 Lonzo-Kuzma-LeBron-Davis-McGee, sans oublier Stephenson, Rondo, Chandler et compagnie sur le banc. Très intéressant, non ?

A lire également : Le plan des Raptors pour tenter de conserver Kawhi Leonard cet été

3. Le trade fou (en cas de trade avant la deadline)

Et si Magic Johnson voulait saisir l’opportunité dès cette saison ? Et s’il prenait LeBron James à son propre jeu en lui fournissant un superbe Big Three dès le printemps, et en lui disant : « Tu as le renfort que tu voulais, maintenant gagne » ? Cette hypothèse suppose que le trade se fasse avant la trade deadline du 7 février, et non pas cet été. Dans cette configuration, qui mise tout sur le présent, le King aurait-il de quoi aller chercher le titre ? Regardez plutôt :

Vous le voyez en bas de la photo, le simulateur ESPN est convaincu que ce trade serait bénéfique aux Lakers (+ 15 victoires projetées). Il faut dire qu’avec Jrue Holiday à la mène, peut-être le joueur le plus sous-côté de la ligue (20-8 de moyenne cette saison et un remarquable boulot défensif), Kyle Kuzma et LeBron James sur les ailes, et Anthony Davis et Javale McGee dans la peinture, le 5 ferait pâlir la ligue entière ou presque. Bien sûr, la question du banc se poserait. Josh Hart et Tyson Chandler seraient toujours là, mais les Lakers devraient faire de bonnes pioches par ailleurs, soit via trade soit chez les agents libres, pour se renforcer. Difficile de ne pas penser à Carmelo Anthony, capable d’apporter du scoring en sortie de banc et de compléter la rotation. En début de semaine, Melo et le King ont dîné ensemble, et LeBron a réitéré son souhait de jouer avec lui si l’occasion se présente.

Cette hypothèse est clairement la plus risquée pour les Lakers, qui auraient la grande majorité de leur salary cap dévolue à leur Big Three, et qui se priveraient de pouvoir offrir un contrat max cet été. Mais s’il y a une bague au bout…

Il ne s’agit évidemment que de suppositions, mais il est loin d’être inintéressant de se pencher sur un éventuel move qui enverrait AD dans la cité des anges. Surtout quand on sait que tout ça « se trame depuis des années » et que LeBron James fait des appels du pied à The Brow…

Mais aussi : LeBron sera-t-il rattrapé par la NBA après ses propos sur Davis ?

NBA 24/24

Feed NBA 24/24