NBA – Pourquoi Rajon Rondo est agressif sur les terrains

0

Voila déjà 13 saisons que Rajon Rondo écume la ligue au poste de meneur. 13 saisons au cours desquelles il s’est forgé une lourde réputation de joueur impulsif et bagarreur. Conscient de son comportement, il s’est récemment expliqué à ce sujet.


Sélectionné en 21ème position de la draft 2006 par les Suns puis envoyé aux Celtics, Rajon Rondo connait aujourd’hui sa 6ème franchise du côté de Los Angeles. Si le meneur s’est blessé à la main mi-novembre, ses 13 matchs sous le maillot des Lakers auront largement suffit pour faire ressortir sa bête noire : l’agressivité.

En effet, non plus tard que le 20 octobre dernier, il déclenchait une bagarre face à Chris Paul, après lui avoir notamment craché au visage. Il ne s’agissait alors que de son deuxième match avec les Lakers. Mais rien d’étonnant, pour un joueur habitué au vice et initiateur de multiples altercations en carrière. La vidéo en fin d’article pourra d’ailleurs en témoigner. Conscient de ce défaut, Rondo est récemment revenu pour The Undefeated sur la façon dont il se comporte sur les terrains. Pourquoi tant de haine ? Explications par le principal intéressé.

A lire également : Pourquoi Rondo et Chris Paul se détestent-ils ?

Dans des propos recueillis par Marc J. Spears, le meneur a effectivement tenté d’expliciter les raisons de son agressivité face à l’adversaire :

Je sais que les gens n’ont pas une bonne image de moi. Oui mon comportement n’est pas génial sur le terrain, mais je suis un gars compétitif, je ne suis pas là pour me faire des amis.

Je vois ça comme une guerre. Quand on part à la guerre, on n’a pas d’amis. Quand je joue, je joue pour mes coéquipiers. Je joue pour mon équipe. Et je suis émotionnel et passionné. Je joue le jeu, je veux gagner autant que possible et par tous les moyens nécessaires.

J’en ai déjà discuté avec quelques arbitres. Je ne suis pas un dirty player. Quant à ma réputation, elle est ce qu’elle est. Quoi que les critiques écrivent ou disent à mon sujet, peu m’importe tant que les gens autour de moi comprennent d’où je viens et ce que je fais pour ma famille.

On acceptera au non les justifications, chacun sa vision de l’implication dans le jeu. Côté statistiques, avant de se blesser, Rondo tournait à 7.9 points (44% dont 36% à trois-points), 6.5 assists et 4.4 rebonds en backup de Lonzo Ball, 24.5 minutes par match et 13 rencontres jouées.

Si Rajon Rondo est conscient de son comportement, le meneur ne compte visiblement pas changer pour autant. Mais dans une ligue où la conduite doit être exemplaire, nul doute que le comité gardera le joueur à l’oeil, prêt à dégainer les sanctions.

Mais aussi : Les plus grosses bagarres en NBA depuis 1980

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.