NBA – 15 mars 1992 : Le triple-double surnaturel de Larry Bird

Larry Bird Celtics
(DR)

Vous croyez aux miracles ? Si c’est le cas, commencez par vous pencher sur le fameux match de Larry Bird face à Portland le 15 mars 1992, et tout vous paraîtra possible.

Publicité

En mars 1992, Larry Bird arrive en bout de piste. A 35 ans, après 13 saisons magiques dans la ligue, la légende faiblit. S’il tourne encore à 20 points, 9 rebonds et 7 passes de moyenne lors de cette ultime campagne de sa carrière, c’est uniquement grâce à son QI basket hors du commun. Mentalement, Bird n’y est plus depuis l’annonce de la séropositivité de Magic Johnson, qui l’a brisé. Et physiquement, Larry Legend souffre.

Souvent, il est obligé de s’allonger par terre lors des entraînements pour faire face à une douleur trop intense s’il reste debout. Et quand il s’entraîne pas ou ne joue pas, il doit arborer un plâtre géant qui englobe tout son corps. Déjà lourdement opéré au niveau du dos quelques années auparavant, il a manqué 37 matchs lors de la saison 1991-1992. Mais contre les Blazers, il était bien là. Et de quelle manière.

Publicité

En fin de cycle, avec l’un des frontcourts les plus vieux de l’histoire, les Celtics arrivent au Boston Garden ce jour-là avec un bilan de 35 victoires pour 29 défaites. Face à eux, les Blazers font feu de tout bois (46-18). Quelques semaines plus tard, ils rejoindront les finales NBA pour y affronter Chicago. Ce match est retransmis sur la télévision nationale, et Larry Bird aime bien faire du mal à Portland. C’est d’ailleurs face à cette équipe qu’en 1986, au sommet de son art, il s’était permis de sortir une ligne de stats affolante en jouant… de la main gauche (l’article à ce sujet est à retrouver en cliquant ici). Quoiqu’il en soit, comme pour dire adieu aux fans, le numéro 33 des Celtics décide de sortir une sublime partition.

On ne vous fait pas languir plus longtemps, voici la ligne de stats de Bird : 49 points, 14 passes et 12 rebonds dans une victoire 152-148 en double-prolongation. Vous avez bien lu. Il s’agit là du 69ème (et dernier) triple-double de la légende dans son illustre carrière.

Publicité

Lire aussi | Les 10 histoires folles de trash-talking de Larry Bird

Malgré ses problèmes au dos, pas franchement épargné par les coups répétés des Blazers dans cette zone de son corps, Bird et ses 35 ans ont survolé le meilleur match de saison régulière de cette année-là. Larry Legend a d’abord shooté à 8/12 en première mi-temps, marquant notamment 7 tirs de suite à un moment donné. Alors que les Celtics tiennent la dragée haute aux Blazers (92-90 après trois quart-temps), Bird continue son récital avec 16 points dans l’ultime quart. Malgré tout, Boston craque et se retrouve sur le point de perdre à 57 secondes du terme (119-113).

Mais comme il l’a si souvent fait dans sa carrière, Bird prend alors les choses en main. Il score d’abord 4 points, puis, alors que le score est de 120-117 pour Portland, Jerome Kersey manque ses 2 lancers à 7 secondes du terme. Balle d’égalisation. Le Boston Garden le sait, le pays entier le sait : la balle va finir dans les mains de Larry Bird. Sans surprise, le numéro 33 hérite de la gonfle, et marque un tir à trois points totalement improbable sur la tête de Clyde Drexler (voir la vidéo ci-dessous). Prolongation.

Publicité

Larry Legend marquera 6 points de plus dans les 2 prolongations suivantes, terminant avec 49 unités et une magnifique victoire. Le dernier coup d’éclat d’une immense carrière, qui sera conclue par une médaille d’or avec la Dream Team.

Publicité

A ce jour, cette ligne de stats de 49-14-12, réalisée par un homme brisé par les blessures, âgé de 35 ans, et qui devait porter une sorte de plâtre géant qui lui englobait tout le corps plusieurs heures par jour, reste un mystère. A moins que pour Larry Bird, l’impossible fut simplement la norme…

Boston Celtics Larry Bird NBA 24/24 NBA Flashback

Les dernières actualités