Ce week-end avait lieu la 13e journée du championnat de Ligue Féminine. Une journée à l’issue de laquelle le Lyon Asvel Féminin a repris seul la tête du championnat en lieu et place de Basket Lattes Montpellier.


Basket Lattes Montpellier 77 – Charleville Mézières 80

Le leader recevait en ouverture de cette journée le club de Charleville Mézières. Montpellier, alors toujours invaincu à domicile, avait à cœur de continuer sur sa lancée.

Il aura fallu attendre une minute de jeu pour voir inscrits les premiers points de la rencontre, sur lancers-francs par Héléna Ciak. Sami Whitcomb s’illustre à son tour derrière l’arc et donne 5 points d’avance à son équipe. Les deux formations se répondront ensuite et à 6 minutes de jeu, on se retrouve avec la première égalité (10-10). Les locales seront les premières à reprendre un avantage de 5 points avant de se faire reprendre pour finalement se retrouver devant à la fin des dix dernières minutes (21-15).
Le second quart-temps démarre sur les mêmes bases, les Flammes ne lâchent rien mais c’est bien le BLMA qui rentre aux vestiaires avec 3 unités d’avance (43-40). De retour sur les parquets, le scénario se répète, aucune des deux équipes ne veut se laisser distancer, et quand l’une prend le lead, l’autre revient au score. C’est pourtant bien les locales qui, au bout de 30 minutes de jeu, sont toujours devant au tableau d’affichage (66-62)
C’est donc dans les dix dernières minutes que tout va se jouer pour les visiteuses. A l’image du reste de la rencontre, ce dernier sera tendu et il est bien difficile de définir laquelle des deux formations sortira victorieuse. A 5 minutes du coup de sifflet final, nouvelle égalité (70-70). Les deux équipes se répondent alors et c’est finalement les Flammes qui s’imposeront au Palais des Sports de Lattes dans la dernière minute (77-80).

Côté statistiques : Sami Whitcomb termine MVP de la rencontre avec 22 points, 7 rebonds et 3 passes.

A lire également :  Uju Ugoka blessée, La Roche Vendée recrute Aishah Sutherland

Tarbes 67 – 63 Landerneau

Tarbes recevait ce samedi le promu breton, Landernau. Après sa défaite face à Lyon lors de la dernière journée, l’équipe avait à coeur de redresser le tir face à son public.
Les locales prennent d’ailleurs le lead assez rapidement (10-3; 5″25 à jouer) mais Landerneau ne se laisse pas distancer et revient à deux points à deux minutes de la fin du quart temps (14-12). C’est finalement Tarbes qui virera en tête au bout de 10 minutes (22-16). Dans le second quart, les joueuses de François Gomez auront jusqu’à 14 unités d’avance (36-22; 4″31 à jouer). Pourtant, dans les deux dernières minutes, la situation s’inverse et c’est bien le club breton qui impose un run à son adversaire pour revenir à trois petits points avant de rentrer aux vestiaires (38-35). De retour sur les parquets, les visiteuses reviennent à égalité au bout de 2 minutes de jeu (40-40). La suite de ce quart-temps ressemblera plus à une partie de ping-pong avec les deux équipes qui se répondent à chaque possession. C’est une nouvelle fois Tarbes qui sortira en tête de cette bataille (53-46). Dans les dix dernières minutes, Landerneau ne lâche rien mais Tarbes prend le meilleur sur son adversaire du jour en s’imposant d’une courte tête (67-64).

Côté statistiques : Alexis Prince tire son épingle du jeu avec 17 points, 7 rebonds et 2 interceptions.
Pour Landerneau, Naigre sort avec 12 points et 3 rebonds.

Basket Landes 69 – 64 La Roche Vendée

Basket Landes recevait sur ses terres l’équipe de La Roche Vendée samedi soir. Evoluer à domicile c’est aussi avoir l’envie de briller devant son public.
Les coéquipières de Céline Dumerc se retrouvent pourtant rapidement à courir derrière le score (2-5; 7″53 à jouer). Des ratés de part et d’autres laissent le score stagner pendant près de deux minutes avant que les landaises retrouvent le chemin des paniers (4-5; 4″32 à jouer). Les deux équipes ne vont plus se lâcher, des changements sont opérés dans l’effectif et c’est finalement les visiteuses qui prendront l’avantage d’une petite possession à la fin du premier quart (17-15). Pendant le second quart, les deux équipes se neutralisent et aucune n’arrive à prendre le large significativement. Au moment de rentrer aux vestiaires, les locales sont menées d’un tout petit point (35-36). De retour sur les parquets, le scénario se répète et aucune des deux formations n’arrivent à se détacher au score. A 12 secondes de la fin du 3e quart, les deux équipes sont de nouveau à égalité (52-52). Une faute de Caroline Hériaud sur Migna Touré donne deux lancers-francs aux locales : Migna Touré les transformera et son équipe vire en tête au moment d’entamer les 10 dernières minutes. Ces dernières sont à l’image du reste du match : deux équipes aux coudes à coudes jusqu’aux dernières minutes qui verront finalement Basket Landes s’imposer de cinq points (69-64)

Côté statistiques : Migna Touré termine la rencontre avec 14 points.

Hainaut Basket 76 – 62 Mondeville

Le Hainaut quant à lui recevait l’équipe de Mondeville. actuellement dernier du championnat.
Le match démarre tambours battants pour les locales qui prennent rapidement 6 points d’avance (13-7; 4″30 à jouer). Mondeville tente de revenir mais à chacun de leur panier, les locales répondent et l’écart grandit (19-9; 2″32 à jouer). Dans les deux dernières minutes, les visiteuses ne lâchent rien mais l’écart est déjà fait. Les dix premières minutes se terminent sur le score de 23 à 16 en faveur du Hainaut. Dans le second quart, Saint-Amant continue sa marche en avant et impose un 25-16 à son adversaire (42-28) au moment de rentrer aux vestiaires. De retour sur les parquets, Mondeville ne lâche rien et tente de revenir, mais fortes de leur avance prise en première période, les coéquipières de Laura Garcia Salinero impriment leur rythme sans se relâcher. Quand débute le dernier quart, l’écart est sensiblement le même qu’à la mi-temps et rien ne semble pouvoir arrêter les locales (64-47). Dans ce dernier quart, Saint-Amant contrôle et s’impose sans jamais avoir vraiment été inquiété. 76-62

Côté statistique : Laura Garcia Salinero signe la perf de la 13e journée avec 17 points, 6 rebonds, 4 interceptions pour 25 d’éval. Elle est rejointe par Shona Thorburn (Mondeville) avec 11 points 5 rebonds et 3 interceptions pour 23 d’éval.

Villeneuve d’Ascq 72 – 61Nantes Rézé

Villeneuve d’Ascq recevait le club de Nantes. Le club visiteur avait à coeur de rapporter une victoire de ce déplacement afin de se donner de l’air au classement.
Et c’était bien parti puisque c’est bien Nantes qui prend la tête en premier en imposant un +6 à son adversaire (4-10; 4″33 à jouer). S’en suit un run des nordiste qui reviennent à une possession (8-10; 2″39 à jouer). Les deux équipes se répondent ensuite mais c’est bien Nantes qui vire en tête à la fin du premier quart (15-19). Le second quart temps démarre et Nantes maintient son écart (20-27; 6″22 à jouer) mais en deux minutes, les locales parviennent à égaliser (29-29; 4″44 à jouer). Il y aura ensuite des ratés de part et d’autres et aucun panier ne sera inscrit durant près de deux minutes. Ce sera de nouveau Nantes qui trouvera la mire en premier mais un petit run des locales leur permet de rentrer aux vestiaires avec une possession d’avance (35-32). De retour sur les parquets, le match est toujours aussi indécis : le lead change de camp régulièrement et à 1 minute 19 de la fin du quart-temps, nouvelle égalité (47-47). Dans cette dernière minute, la bataille fait rage mais l’ESBVA est devant au tableau d’affichage au bout de 30 minutes de jeu (50-49). Dans les dix dernières minutes, les locales prennent la mesure de leur adversaire et s’envolent au score. Nantes ne trouve plus la mire et les locales filent finalement vers la victoire sur le score de 72 à 61.

Côté statistiques : Evans score 15 points pour 8 rebonds, 1 interception et 22 d’éval. Pour Nantes, Wallace termine avec 14 points, 5 rebonds, 1 interception pour 11 d’évaluation.


Tango Bourges Basket 63 – 67 Lyon ASVEL Féminin

C’est sans doute LE match de la journée. Le Tango Bourges Basket recevait le dauphin de Montpellier sur ses terres. Cette rencontre a donné lieu à un match complètement fou. Le premier quart-temps démarre et les deux équipes se neutralisent : chacune répondant à l’autre après chaque panier (9-9; 6″13 à jouer). Lyon prendra pourtant le meilleur sur son adversaire et laissera les berruyères courir derrière le score après dix minutes de jeu
(15-22). Dans le second quart, les locales semblent avoir du mal à trouver la mire et les lyonnaises en profitent : elles portent à 12 points leur avance (28-36; 2″32 à jouer). Bourges tente de revenir, mais décidément l’adresse n’est pas au rendez- vous pour le moment. Si bien qu’à la mi-temps, les locales accusent un retard de 13 points (29-42). De retour sur les parquets, les deux formations ne marquent pas pendant plus de 3 minutes, Bourges est alors libéré par un tir derrière l’arc de Raincock Ekunwe (32-42; 6″39 à jouer). S’en suit des erreurs de part et d’autres et un nouveau laps de temps sans scoring. Dans les cinq dernières minutes du quart-temps, le compteur se débloque pour les deux équipes et Bourges parvient à revenir à 5 unités avant les dix dernières minutes (46-51). C’est à ce moment précis que le match s’emballera. Par le biais d’Ingrid Tanqueray, Lyon reprend 8 points d’avance (46-54; 8″20 à jouer) avant que Marine Johannes score à son tour en lay-up (48-54), imitée par Alexia Chartereau 30 secondes plus tard
(50-54; 7″11 à jouer). A 5 minutes du coup de sifflet final, Lyon est toujours devant après avoir repris 8 points d’avance (52-60). Les Tango trouvent la mire et les erreurs des lyonnaises leur permettent de revenir au score. A 2 minutes 41 l’écart n’est plus que d’un petit point (60-61). La dernière minute sera complètement dingue et à 38 secondes de la fin, nouvelle égalité
(63-63). A 16 secondes, Julie Allemand score derrière l’arc (63-66). Katerine Plouffe fait une faute et donne deux lancers-francs à l’adversaire. Un seul sera transformé et porte le score à 63-67. Marine Johannes aura le dernier ballon mais échoue à 3 points. Le score ne bougera plus et Lyon s’impose dans le berry, retrouvant dans le même temps la première place du championnat.

Mais aussi : EuroleagueWomen – Breanna Stewart à Ekaterinbourg la saison prochaine ?