Les quarts de finale de cette Leaders Cup 2019 ont été extrêmement disputés, et les quatre équipes têtes de série sont passées à la trappe. Retour sur ces rencontres, avec notamment l’exploit de Bourg-en-Bresse.


Cette 1ère journée de la Leaders Cup 2019 est déjà entrée dans l’histoire de la compétition. Pour la première fois depuis sa création, les quatre équipes qui se présentaient en tant que têtes de série (ASVEL, l’Élan Béarnais, Dijon et Nanterre) ont toutes étés éliminées dès les quarts de finale. La première affiche du jour opposait Pau-Lacq-Orthez à Levallois. Désormais sans Julian Wright ni Mouphtaou Yarou, les Metropolitans ne faisaient pas figures de favoris, mais ils ont fait preuve d’une très belle combativité. Résultat, un succès arraché sur le score de 94 à 87, bien aidés par un grand Nobel Boungou Colo (32 points, 13 rebonds et 4 passes), qui a d’ailleurs battu le records de points sur un match de leaders Cup, avant d’être détrôné quelques heures plus tard par David Holston (voir plus bas).

Après cette première surprise, c’était au tour de l’ASVEL, leader incontesté de Jeep Elite, de se présenter sur le parquet de l’arène de Disneyland. Face aux voisins de la JL Bourg, les hommes de Zvezdan Mitrovic n’ont jamais réussi à trouver la solution, étant rapidement menés dès le deuxième quart-temps (29-18, 14e). Ils n’ont également pas su contenir le MVP en titre Zachery Peacock, auteur de 23 unités, 3 rebonds et 6 passes. Au terme d’une fin de match serrée, c’est Bourg-en-Bresse qui a eu le dernier mot, en s’imposant 88 à 86. A noter que le coach de l’ASVEL a connu sa première défaite dans la compétition, après avoir remporté le titre avec Monaco lors des trois dernières saisons.

A lire également : Stéphane Lasme ne jouera finalement pas pour la SIG !

Jamais 2 sans 3. La SIG n’a pas dérogé à la règle, en allant chercher un joli succès face à Dijon 89-79. Les Strasbourgeois n’ont pas réalisé le match parfait (20 ballons perdus), mais ont fait preuve d’adresse à 3 points (14/28) pour dominer une JDA portée par son meneur David Holston. Ce dernier s’est permis de battre le record de points de Nobel Boungou Colo, en inscrivant 35 unités (à 12/21 au tir). De son côté, la SIG s’est appuyée sur l’excellent match de Mike Green (22 points, 7 rebonds et 6 passes) et rejoint les demi-finales de la Leaders Cup pour la première fois depuis 2016.

Dernier match de la journée, dernière surprise. L’opposition entre Nanterre et Limoges a tourné court au niveau du suspens, puisque les joueurs du CSP ont très vite pris le large. Portés par un collectif de haut niveau (32 passes décisives au total) et un très bon Axel Bouteille (28 points, 2 rebonds et 3 passes), les Limougeauds se sont imposés 98 à 75. Ils n’avaient jamais passé le stade des quarts de finale lors de leurs trois dernières participations.

Levallois – Bourg-en-Bresse (18h) et Strasbourg-Limoges (20h30) sont donc les affiches des demi-finales de cette édition 2019 de la Leaders Cup, déjà marquée par une 1ère journée inédite.

Mais aussi : Les affiches des quarts de finale de l’Eurocup