NBA – Les Pelicans vont discuter avec la ligue pour Anthony Davis

0

Depuis sa demande de transfert, Anthony Davis n’est plus en odeur de sainteté au sein des Pelicans. Ceux-ci voulaient d’ailleurs le mettre sur le banc mais la NBA a refusé avant le All-Star Game. Une autre réunion va avoir lieu pour trouver une issue.


100 000 $ par match. C’est la somme que la NBA pourrait d’infliger aux Pelicans s’ils venaient à laisser leur star Anthony Davis sur le banc jusqu’à la fin de la saison, conformément au règlement de la ligue concernant la mise au repos des joueurs. Mais Mark Stein révèle que le General Manager par intérim de la franchise Danny Ferry, en poste depuis le renvoi de Dell Demps, veut ré-engager des discussions cette semaine pour faire changer la ligue d’avis.

À la base, les Pelicans voulaient mettre Davis au repos forcé pour éviter une blessure et donc une perte de valeur marchande au moment de son transfert qui arrivera durant l’été. Sauf qu’en plus d’enfreindre le règlement en matière de mise au repos, la franchise a également été pointée du doigt par la ligue pour deux autres choses. D’une part, une perte économique avec une diminution certaine des ventes de billets, et d’autre part, une sorte de « tanking » déguisé pour améliorer les chances de New Orleans à la lotterie.

Davis a répété à plusieurs reprises qu’il souhaitait jouer jusqu’à la fin de la saison. Il a d’ailleurs disputé 4 rencontres depuis son retour de blessure, mais a manqué de se blesser à nouveau, cette fois-ci à l’épaule, avant le All-Star Game, ce qui n’aurait arrangé personne. Il est d’ailleurs rentré directement aux vestiaires sans attendre la fin du match. En plus de cela, il se fait régulièrement siffler par son public. Et Adam Silver le dit lui-même, la situation est difficile pour tout le monde.

« C’est une situation qui n’est pas facile à vivre pour l’équipe, et franchement, également pour Anthony Davis. »

À lire également : Anthony Davis toujours refroidi par les Celtics ?

Là où les Pelicans ont le droit de discuter avec la ligue, c’est que celle-ci a fermé les yeux sur deux cas de mise à l’écart qui se sont produits cette saison : Carmelo Anthony par les Rockets et Chandler Parsons par les Grizzlies. Mais là-encore, la situation diffère car ces deux joueurs n’ont pas (ou plus) le même impact que Davis sur la NBA. On parle tout de même d’un joueur qui tourne à 28.1 points, 12.9 rebonds, 4.2 passes, 1.6 interception et 2.5 contres par match cette saison.

Davis n’est pas non plus exempt de tout reproche dans l’histoire, en particulier la manière de gérer sa demande de transfert, et le conflit d’intérêts visible à des kilomètres quand on sait que Rich Paul, son agent, est aussi celui de LeBron James. C’est d’ailleurs ce que lui a reproché Shaquille O’Neal.

« Je pense qu’ils auraient probablement dû faire ça [la demande de transfert]cet été, et d’une manière plus silencieuse. Parce que maintenant, Anthony Davis est en mauvaise posture. En tant que joueur, vous ne voulez pas que les fans pensent que vous vous en fichez. »

On n’est pas prêts d’arrêter d’entendre parler de cette histoire, qui sera le fil rouge de la NBA jusqu’au transfert d’Anthony Davis. Et ce même si la ligue accepte que Davis reste en civil pour les 23 derniers matchs des Pelicans. La suite au prochain épisode donc.

Mais aussi : Kevin Garnett descend l’agent d’Antohny Davis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.