L’Asvel prend l’avantage face au club de la principauté d’Andorre. Une victoire arrachée avec les tripes.

Il fallait se remettre dans le rythme exigeant d’une coupe d’Europe. Un mois après son dernier match en Eurocup contre le Ratiopharm Ulm (défaite 86-68), l’Asvel devait retrouver le niveau qui était le sien à la sortie du Top 16 (1er de son groupe avec 5 victoires pour 1 défaite et la meilleure défense de la compétition). Entre-temps, 3 matchs de Jeep Élite (2 victoires, 1 défaite) et un petit tour à Disney pour la Leaders Cup (défaite contre Bourg-en-Bresse dès les quarts).

L’adversaire d’hier soir était d’un tout autre calibre (malgré tout le respect que l’on doit à la JL Bourg, Boulazac et Le Portel) et c’est avec un moteur de diesel que les villeurbannais ont entamé cette rencontre. Le MoraBanc Andorre prend rapidement le contrôle grâce à Dylan Ennis (10 points, 5 rebonds, 4 passes) et Andrew Albicy (11 points, 4 rebonds, 3 passes, 2 interceptions) sur des tirs à trois points (4-10 à la 6ème). Malgré un retour, l’Asvel reste à 3 longueurs après 10 minutes (17-20).

A lire également : Le lundi c’est Jeep Élite en clair !

Dans le second quart-temps, les joueurs de la principauté d’Andorre accélèrent et prennent un avantage plus conséquent. Grâce à ses changements de défenses, le MoraBanc va rejoindre les vestiaires avec 8 points d’avance (34-42). Chez les noirs et blancs, Charles Kahudi passe une soirée compliquée avec un zéro pointé au compteur des points.

C’est pourtant l’Homme qui va lancer la révolte. Dans le troisième acte, il prend les choses en main et inscrit 18 points. L’Asvel réalise aussi un 13-0 pour prendre les commandes du match (47-44). Avant la dernière période, les hommes de Zvezdan Mitrovic viennent d’imposer un 30 à 18 à leurs adversaires (64-60 après 30 minutes). Il fallait tenir et gérer dans le money-time et c’est exactement ce que la bande à Parker va faire (15-15) pour s’imposer finalement de 4 points, 79-75.

Charles Kahudi est le MVP du match avec 21 points (3/3 à 2 points, 4/6 à 3 points), 4 rebonds, 2 passes, 1 interception, 1 contre et 26 d’évaluation. Miro Bilan et Amine Noua, autres joueurs du 5 majeur, apportent chacun 10 points, tandis que David Lighty reste complet (13 points, 6 rebonds, 3 passes, 2 interceptions) malgré un problème d’adresse (1/6 de loin) et 5 balles perdues. En sortie de banc, AJ Slaughter reste une machine à points avec 15 en 24 minutes.

L’Asvel mène 1 à 0 dans la série et peut rejoindre la demi-finale dès vendredi. Seront-ils capable d’une nouvelle belle performance ?

Mais aussi : Nanterre perd son meneur, Dominic Waters !

A propos de l'auteur

Rédacteur pour Parlons Basket. À laissé tomber la balle d'entre ses mains pour y mettre un clavier. Fan du Spurs basketball et du jeu européen (Euroleague, Eurocup, ABA League...). À des troubles du comportement à chaque passe de Teodosic.