Propriétaire de Big Baller Brand, la famille Ball a fait une découverte assez fâcheuse dans les affaires de la marque. Mais rassurez-vous, ce ne sont pas LaVar et Lonzo les coupables.

Déjà empêtré dans une saison plus que compliquée avec les Lakers, Lonzo Ball aurait sûrement aimé éviter des problèmes avec sa marque Big Baller Brand, dont il est propriétaire à 51%. Car si le lancement de BBB n’avait déjà pas connu un franc succès, le meneur a dû faire face cette fois à un problème bien plus important.

Le co-fondateur Alan Foster, réputé proche de LaVar Ball, est en effet accusé d’avoir profité de son statut pour détourner 1.5 millions de dollars sur le compte de Lonzo. Le joueur des Lakers s’était plaint à plusieurs reprises du comportement suspect de Foster à son père, mais LaVar n’a découvert les faits que cette semaine et a logiquement décidé de le virer. Ce sont également des mails alarmants du conseiller financier de Lonzo Ball qui ont mis la puce à l’oreille, qui déjà en octobre, évoquait l’impossibilité de remplir une feuille d’impôts après la disparition de cette somme.

A lire également : Encore monstrueux, James Harden égale son record en carrière !

Alan Foster était très lié à la famille Ball depuis 2010, mais celle-ci ignorait qu’il avait déjà été condamné par le passé pour des actes similaires. En 2002, il avait plaidé coupable pour escroquerie, après avoir subtilisé près de 4 millions de dollars à 70 personnes différentes. La justice avait requis une peine de plus de sept ans de prison pour cette affaire. Il faut rappeler que Foster détenait 16.3% des parts de Big Baller Brand, et qu’il avait la mainmise sur toutes les sociétés de la famille Ball. LaVar a souhaité réagir dans un communiqué sur cette affaire.

J’ai toujours cru au bon fond des gens. Et malheureusement, j’ai donné ma confiance à Alan Foster pour gérer le business de mon fils. Ce qu’il faut retenir, c’est que la famille passe avant tout et je soutiens évidemment Zo. Nous allons régler ça ensemble.

La marque Big Baller Brand est donc dans une situation délicate, et reste à savoir qui sera désormais en charge des affaires de Lonzo et des autres sociétés de la famille Ball.

Mais aussi : Les Lakers disent officiellement au revoir aux playoffs

A propos de l'auteur

Etudiant en journalisme, je suis de près le basket depuis plusieurs années et principalement la NBA. Grand fan des Rockets, de James Harden et sa barbe mythique, sans oublier Eric "Splash" Gordon.