Carton sur carton pour James Harden cette saison. Huit matchs à plus de 50 points pour le Barbu dont deux en deux jours. Un enchaînement qui lui permet de rejoindre Michael Jordan et Kobe Bryant dans l’histoire.

Pour beaucoup, la saison de James Harden ressemble beaucoup à des saisons jordanesques, de domination pure et simple au scoring. Une performance globale impressionnante puisqu’Harden tourne à 36.5 points par match à 43.8% aux tirs. Statistiquement, le Barbu a d’ailleurs rejoint Kobe Bryant et Michael Jordan, deux légendes ultra-dominantes au scoring, en scorant 118 points sur ses 2 derniers matchs récemment. C’est autant que Kobe en 2006 et MJ en 1990. Personne n’a fait mieux sur les 50 dernières saisons.

A lire également : Le tir de Jeremy Lamb sur un podium des 20 dernières années

Le Barbu a scoré 57 points (18/39 aux shoots) dans la défaite de ses Rockets face aux Grizzlies (126-125), et il a marqué 61 points (19/34 aux tirs) dans la victoire contre les Spurs (111-105).

C’est une saison historique qui vient titiller les moyennes de points par match des deux légendes de ce sport dans leurs meilleures saisons. Pour l’instant, Harden est devant Kobe qui avait réussi 35.4 points à 45% aux tirs en 2005-2006. Il va cependant falloir cravacher pour aller MJ qui a plané à 37.1 points à 48% aux shoots en 1986-1987.

Une telle saison place James Harden parmi les plus grands de ce sport. Parce qu’en plus de scorer, l’arrière des Rockets pose 7.6 passes et 6.5 rebonds tous les soirs, pendant que MJ n’était « qu’à » 5.2 rebonds et 4.6 passes dans sa saison à 37 points de moyenne. En bref, le Barbu réalise un exercice de mutant, qu’on le veuille ou non.

Des stats si uniques dans l’histoire, une garantie pour être MVP ? Pas forcément quand on voit la rude concurrence que va présenter Giannis Antetokounmpo. Réponse à la fin de la saison.

Mais aussi : LeBron James fait une promesse aux fans des Lakers